Test du serveur et lecteur réseau audiophile Aurender N100H, avec Qobuz, TIDAL et AirPlay

Temps de lecture : 13 minutes

Après le vinyle puis le CD, vous êtes maintenant passé à la musique dématérialisée. Elle nécessite l’ajout d’un lecteur réseau et d’un moyen de stockage des fichiers audio. Cependant, vous ne souhaitez faire aucune concession sur la qualité des appareils, ni sur celui de leur rendu sonore. Si vous possédez un système HiFi haut de gamme, un lecteur réseau et un serveur audiophiles peuvent raisonnablement le rejoindre. Aurender fait partie des marques spécialisées dans ce créneau. Le N100H regroupe justement les fonctions de lecture et de stockage en un seul produit totalement autonome et résolument orienté vers la haute-fidélité.

Serveur et lecteur réseau audiophile dans un seul boîtier

L’Aurender N100H se présente sous la forme d’un boîtier aussi profond qu’un élément HiFi traditionnel, mais deux fois moins large. Sa fabrication entièrement en métal respire le haut de gamme.

aurender N100 details capot

aurender N100 details visserie

aurender N100 details ailettes

aurender N100 details alimentation

aurender N100 details connectique

aurender N100 details logo

aurender N100 details bouton marche arret

aurender N100 details touches fonctions

La face avant, où rien ne dépasse, accueille un grand écran couleurs au centre, le bouton marche/arrêt à gauche et quatre touches de fonctions à droite. Les côtés sont constitués d’ailettes de refroidissement pour la partie électronique interne. Elles permettent d’éviter les grilles et autres percements sur le capot.

test aurender N100H detail 3

L’arrière accueille une prise RJ45 pour le réseau, deux ports USB pour le stockage et un troisième port USB pour la sortie audio numérique. Point de sortie SPDIF ici. Néanmoins, si cela correspond à votre besoin, regardez du côté de l’Aurender N100C.

La prise d’alimentation est accompagnée d’un interrupteur général. Attention a bien éteindre l’Aurender depuis cet interrupteur seulement lorsqu’il est en veille. Dans le cas contraire, il ne serait pas éteint correctement. Les données du disque dur pourraient être corrompues et la musique devenir illisible.

test aurender N100H connectique

La sortie USB audio (1) est complétée par deux prises pour relier clé USB, disque dur et lecteur CD-Rom (2). La prise réseau (3) doit obligatoirement être reliée. La prise d’alimentation est accompagnée d’un interrupteur de mise sous tension générale (4).

L’Aurender doit être connecté en filaire à votre box, routeur ou switch réseau. Il n’y a pas de WiFi, la connexion filaire est privilégiée pour que le lecteur dispose d’un signal numérique le moins perturbé possible, d’un point de vue HiFi. La connexion au réseau permet autant l’accès à la musique en ligne que le contrôle du N100H depuis son application dédiée sur iPad.

test aurender N100H schema branchement

La qualité de fabrication est au rendez-vous. Nous la retrouvons également à l’intérieur où tout est bien rangé et câblé très proprement. Les différentes parties sont bien séparées entre l’alimentation encapsulée pour éviter tout rayonnement, le disque dur et toute l’électronique audio et de gestion. C’est confirmé, l’Aurender N100H est bien un appareil audio haut de gamme.

test aurender N100H interieur

Disque dur et SSD combinés, pour le stockage de la musique et la mémoire tampon

Le disque dur 3.5″ interne a pour but de stocker tous vos fichiers musicaux. Vous vous passez ainsi de tout autre appareil extérieur à ce sujet tel qu’un serveur NAS, un PC ou un Mac dédié.

La capacité du disque de l’Aurender N100H est disponible en 2 To ou 4 To, à choisir au moment de l’achat. Comme nous l’avons vu dans notre dossier dédié aux serveurs audio, vous pouvez calculer la place occupée par vos fichiers musicaux et choisir la version adaptée. Pour rappel, 2 To est équivalent à environ 3000 CD. Vous pouvez également sélectionner la version supérieure pour être certain de ne jamais être à cours d’espace de stockage.

hdd ssd

A gauche un disque dur 3.5″ mécanique à plateaux, à droite un disque SSD composé de mémoire flash et sans aucune pièce mécanique.

Ce disque dur de grande capacité au format classique est complété par un disque SSD. Basé sur de la mémoire flash, et non plus sur des plateaux et une tête de lecture mécanique, le disque SSD est plus rapide qu’un disque 3.5″ et totalement silencieux. Mais il n’est pas conçu pour stocker de grandes quantités de fichiers. Aurender a donc associé les deux solutions pour obtenir les meilleurs résultats.

A noter qu’il est possible d’étendre la capacité de stockage des serveurs Aurender par un disque dur en réseau NAS. Il suffit de disposer de cette espace de stockage sur le réseau et le renseigner dans l’application de l’Aurender.

Comment fonctionne la mémoire tampon de l’Aurender N100 ?

Lorsque vous sélectionnez vos morceaux depuis l’app Aurender, ils vont se placer dans la playlist en cours d’écoute. Les fichiers musicaux sont alors instantanément mis en mémoire tampon depuis le disque 3.5″ vers le disque SSD.

Ainsi, le disque de stockage du N100H n’est plus utilisé lors de l’écoute. Le but est d’écarter tout bruit mécanique et de fonctionnement et d’offrir un accès immédiat à la musique, sans latence. Cette mise en œuvre réduit également le jitter à néant.

Puis le flux audio, débarrassé de tout parasite éventuel, est transmis en numérique à la sortie USB audio. On obtient un signal le plus pur possible, dont le DAC externe n’aura aucune difficulté à tirer le meilleur. Le DAC Chord Qutest est une bonne option, avec un cordon USB Tellerium Q entre les deux par exemple.

L’application Aurender pour iPad

A ce jour, Aurender a décidé que seul l’iPad peut servir de télécommande à ses lecteurs. C’est un choix assumé, il correspond aux usages habituels des clients des solutions Aurender.

L’application est incompatible avec l’iPhone. Cette limitation trouve sa logique dans la façon dont ont été conçus les écrans de navigation. Aurender a cherché à proposer une interface la plus complète possible en maximisant l’utilisation du grand écran de l’iPad et ne nécessitant pas de changer de pages toutes les deux secondes. Il était logiquement impossible de reproduire la même expérience sur un petit écran d’iPhone.

test aurender N100H app 1

L’interface Aurender profite du grand écran de l’iPad pour afficher un maximum de menus et de fonctions simultanément. La barre supérieure correspond au menu et donne accès à toutes les sources audio.

Le quart gauche de l’écran affiche la lecture en cours ainsi que la playlist. Ce sont les morceaux sélectionnés et copiés sur le disque SSD en mémoire tampon, comme nous l’avons vu précédemment.

Le bandeau haut donne accès à toutes les sources audio et à différentes façons de naviguer dans les contenus. Le bandeau se divise en trois zones pouvant changer selon la source sélectionnée. La première ligne concerne avant tout la navigation dans le disque dur de l’Aurender. En-dessous, ce sont les playlists ou les styles musicaux. Et enfin, il y a la bascule entre le disque dur, les services audio Hi-res Qobuz et TIDAL, et les webradios.

test aurender N100H app 2

On peut passer l’interface en mode « lecture » pour donner plus de place à la liste des morceaux en cours (la playlist).

Si cela ne suffit pas, l’Aurender N100H est également un lecteur AirPlay. On peut lui transmettre de la musique depuis un Mac, un iPad ou un iPhone. Ce pourra être le son d’un autre service musical tel que Deezer ou Spotify, mais aussi YouTube ou n’importe quelle autre source compatible.

test aurender N100H airplay

L’Aurender apparaît bien comme un point de lecture AirPlay pour transmettre la musique depuis un iPhone, un iPad ou un Mac.

En résumé, l’Aurender N100H propose de multiples façons d’écouter de la musique : les services Qobuz et TIDAL, les webradios, AirPlay, la musique sur un NAS ou sur une clé USB, et enfin la musique stockée sur son disque dur.

Les soldes d'Été sur la boutique du blog : découvrez tous mes bons plans sur La boutique d'Eric

Comment ajouter de la musique à son serveur Aurender ?

Lorsque vous recevez le serveur, celui-ci est bien entendu vide de toute musique. Vous allez devoir transférer vos fichiers audio vers le disque dur de l’Aurender N100H. Trois méthodes sont possibles.

Ripper un CD avec l’Aurender N100H

Si vous ne possédez aucun fichier dématérialisé, la méthode la plus simple est de recopier un à un vos CD vers l’Aurender. Pour cela, vous aurez besoin d’un lecteur CD-Rom USB externe, ceux reliés habituellement à un ordinateur. Vous le branchez à l’arrière du N100H, sur l’un des deux ports USB situés sous la prise réseau. Ensuite, vous allumez le lecteur CD-Rom et vous insérez un premier CD. Vous allez entendre le CD se mettre à tourner, cela indique la bonne marche de la copie.

test aurender N100H copie cd

Un lecteur CD-Rom LaCie un peu ancien faisant parfaitement l’affaire, tant qu’il possède une prise USB 2.0.

Il n’y a pas la possibilité de suivre l’avancement de la copie depuis l’app. Vous devez simplement attendre une dizaine de minutes la fin de l’opération. Lorsque ce sera le cas, l’application va vous indiquer par un message qu’elle s’est mise à jour. Votre CD apparaîtra alors dans la bibliothèque de l’Aurender.

test aurender N100H copie cd 2

Le CD nouvellement ajouté apparaît bien dans la bibliothèque.

test aurender N100H copie cd 3

Tous les morceaux sont présents et portent le bon titre, je peux profiter maintenant de ce CD dématérialisé dont la lecture est immédiate.

Récupérez des fichiers stockés sur un ordinateur ou un NAS de votre réseau

Depuis l’app Aurender, appuyez sur la petite roue crantée en haut à droite. Elle vous donne accès aux paramètres. Sélectionnez ensuite « Serveur NAS », puis « Se connecter aux serveurs NAS ». Cela peut être un NAS ou un dossier partagé sur un PC ou un Mac. Sélectionnez votre serveur s’il apparaît, sinon entrez manuellement ses informations (adresse IP, nom d’utilisateur et mot de passe).

test aurender N100H copie nas

Depuis le menu de paramétrage, je peux consulter la liste des serveurs et dossiers partagés sur mon réseau.

Une fois le NAS connecté, l’Aurender va analyser son contenu afin de reconnaître tous les fichiers audio et leurs méta-données (album, artiste, jaquette, etc.). Cette opération va prendre plus ou moins de temps en fonction du nombre d’albums. Lorsque l’opération sera terminée, vous pourrez lire tous ces morceaux, même s’ils ne se trouvent pas sur l’Aurender. Mais le but est bien de les transférer du NAS vers l’Aurender, ce dernier continue ainsi à fonctionner de façon autonome.

Lorsque vous parcourez le contenu du NAS (depuis le menu « Dossier » puis « NAS »), vous voyez une case de sélection à côté de chaque artiste, chaque album et chaque piste. Vous les sélectionnez puis il ne vous reste plus qu’à appuyer sur « Copier vers ». La sélection sera alors recopiée sur le disque dur du N100H.

test aurender N100H copie nas 2

Pour accéder au contenu d’un NAS, commencez par sélectionner « Dossier » en haut à droite.

test aurender N100H copie nas 3

La liste des NAS connectés s’affiche.

test aurender N100H copie nas 4

Une fois le NAS sélectionné, c’est son contenu qui s’affiche, listé ici par artiste.

test aurender N100H copie nas 5

J’ai décidé de recopier l’album « The Return of the Space Cowboy » de Jamiroquai. Je sélectionne tous les morceaux ainsi que le fichier correspondant à la jaquette. Puis j’appuie sur « Copier vers ».

test aurender N100H copie nas 5

Je sélectionne ici le disque dur de l’Aurender.

test aurender N100H copie nas 7

Après m’avoir demandé confirmation, la copie démarre, je peux en suivre l’avancement.

test aurender N100H copie nas 8

L’album de Jamiroquai est maintenant présent dans la bibliothèque de l’Aurender.

test aurender N100H copie nas 9

Je le sélectionne et je retrouve bien toutes les pistes. En appuyant sur une piste en particulier, je peux obtenir plus d’informations et ajouter le morceau à la playlist en cours, créer une nouvelle playlist, etc.

L’Aurender a la particularité de gérer un NAS en toute autonomie. La copie de fichiers se réalise directement depuis l’application, aucun ordinateur n’est nécessaire : simple, pratique et efficace.

Pour les utilisateurs plus avertis ou plus informaticien, le disque dur de l’Aurender est aussi disponible depuis votre ordinateur par le réseau.

Recopier des fichiers depuis une clé USB

Vous possédez déjà des fichiers audio enregistrés sur une clé USB. Vous la reliez à l’Aurender, toujours sur l’un des deux ports USB dédiés. Ensuite, soit vous parcourez le contenu de la clé et vous sélectionnez les pistes à copier, à l’identique de la procédure pour le serveur NAS, soit vous copiez d’un seul coup l’intégralité de la clé USB.

Pour copier l’intégralité de la clé, il faut vous rendre dans les paramètres (la petite roue crantée en haut à droite), puis sélectionnez « Informations disque dur ». Dans la colonne de droite, la clé USB apparaît. Juste en-dessous, il vous suffit d’appuyer sur « Copier vers Aurender ».

test aurender N100H copie usb

La copie intégrale du contenu d’une clé USB, ou d’un disque dur externe USB, s’effectue depuis le menu de paramétrage.

Là encore cette gestion depuis l’application est appréciable. Aurender nous affranchie réellement de l’ordinateur.

Comment gérer les méta-données avec un lecteur serveur Aurender ?

Lorsque vous ajoutez des fichiers ou lorsque vous recopiez un CD, le lecteur Aurender se connecte à Internet pour récupérer les méta-données (album, artiste, pistes, genre, etc.). Si celles-ci sont absentes, il faudra utiliser un logiciel de gestion des méta-données. Vous trouverez toutes les informations dans notre dossier : Comment gérer mes fichiers audio et ajouter des données : jaquette, titre de l’album, nom de l’artiste ?

Concernant les jaquettes manquantes, celles-ci doivent être présentes sous la forme d’un fichier Folder.jpg à placer dans le dossier de l’album concerné.

Pour accéder aux fichiers audio stockés dans l’Aurender, il faut vous connecter depuis un PC ou un Mac. Le N100H apparaît dans la liste des appareils sur le réseau. Il faut se connecter en entrant « Aurender » en tant qu’utilisateur et « Aurender » pour le mot de passe. Vous pouvez ensuite naviguer dans les dossiers de musique stockés sur le disque dur 3.5″ de l’Aurender.

test aurender N100H exploration

Depuis mon Mac, je vois bien l’Aurender dont le dossier Music1 contenant toute la musique est partagé. Je peux copier ici les fichiers des jaquettes manquantes.

Bien entendu vous disposez d’un libre accès pour toutes les données stockées sur le disque dur de l’Aurender. Les CD copiés sont transférables vers un baladeur HiFi par exemple

Une profondeur et un étagement des plans sonores remarquables

J’ai copié plusieurs morceaux provenant de mon NAS et rippé quelques CD pour les besoins de ce test. J’ai également associé aussi bien mon abonnement Qobuz que mon abonnement TIDAL. Je suis prêt pour les écoutes maintenant.

Avec un certain nombre d’appareils sous la main au moment de ce test, j’ai testé différentes associations. Je me suis finalement arrêté sur la configuration suivante. J’ai relié la sortie USB de l’Aurender à un petit DAC/pré-ampli RME ADI-2 Pro. En sortie XLR de ce dernier, j’ai raccordé un amplificateur Parasound A23 alimentant mes Dynaudio Special Forty. Ce n’est pas un système ultra haut de gamme, mais il est déjà composé d’éléments de référence dans leurs fourchettes de prix respectives. Au final, le tarif de l’ensemble est cohérent avec celui de l’Aurender N100H.

test aurender N100H system

Une partie du système utilisé pour les tests de l’Aurender N100H. Le pré-ampli RME mesure exactement la même largeur que l’Aurender N100H !

J’ai démarré les écoutes par mes CD de référence recopiés sur l’Aurender. Puis j’ai poursuivi par l’écoute de ma playlist TIDAL spécialement rassemblée pour mes sessions de test.

Lors de mes tests, je m’attache surtout à définir ma première impression. Elle contribue à différencier le nouveau produit à l’écoute (ou pas certaines fois) comparativement à mon équipement habituel. Dans le cas de l’Aurender N100H, la profondeur et l’étagement des plans de la scène sonore interpellent mes oreilles.

test aurender N100H detail 4

L’écran couleurs AMOLED affiche au choix les informations du morceau en cours de lecture ou un joli vu-mètre à l’ancienne sur fond bleu, comme ici, ou jaune.

Quels que soient les produits HiFi, plus on monte en gamme, plus la musique semble présente et réaliste dans la pièce d’écoute. C’est un peu le but poursuivi. On gagne en largeur comme en profondeur, les enceintes s’effacent petit à petit. Avec l’Aurender, j’entends clairement sur mon système plus d’informations sur l’espace où a été enregistré le morceau que d’habitude. Les instruments et les voix sont bien détachés les uns des autres, aussi bien en arrière qu’en avant des enceintes, une belle prouesse. La scène sonore présente une épaisseur impossible à retrouver avec des appareils de gammes inférieures.

Au niveau des timbres, tout est juste et bien placé, les voix sont intelligibles et détachées du reste de l’enregistrement. Avec le N100H, je profite de détails renforçant le réalisme des instruments, des détails souvent masqués, voire absents. Chaque instrument devient palpable, en 3D avec de la matière autour.

test aurender N100H display 5

L’Aurender affiche en permanence la confirmation du lien avec le DAC USB et la fréquence sur laquelle ils sont synchronisés. Il informe également sur le format du morceau en cours, son échantillonnage et sa fréquence.

Enfin, l’Aurender sait extraire les informations dans les basses fréquences jusqu’aux tréfonds de l’infra-grave. Ce registre n’est pas boursoufflé ou mis en avant. Non, il est tout à fait propre et détaillé, tout en gagnant plus de niveau pour plus de réalisme et de présence. Les percussions et la ligne rythmique sont les fondations de beaucoup de styles musicaux. Le N100H sait justement renforcer ces fondations, toujours dans un souci de réalisme.

En résumé, l’Aurender N100H est doté d’énormes qualités de reproduction dans l’épaisseur de la scène sonore, les timbres et les placements des différents registres, jusque dans les fréquences les plus basses.

Le lecteur/serveur autonome parfait pour tout système audiophile

Le N100H est en quelque sorte un ordinateur dédié à la musique ayant pris la forme d’un élément HiFi. Techniquement, c’est vrai. Mais l’Aurender a des atouts le différenciant d’un simple PC utilisé en lecteur de musique.

Pour commencer, il est prêt à l’emploi, il n’y a rien à assembler ou à configurer. Le stockage intégré le rend autonome et lui permet de se passer de tout autre élément extérieur (NAS, PC/Mac, clés et disques USB).

test aurender N100H detail 1

Ensuite, la lecture des fichiers audio est complétée par l’accès aux services audio Hi-res Qobuz et TIDAL, les radios web et l’AirPlay.

Enfin, l’Aurender N100H présente une qualité sonore tout à fait en phase avec un système HiFi dédié. Contrairement à un ordinateur, il s’occupe uniquement de la musique. Sa stratégie de mémoire tampon sur disque SSD vient renforcer la qualité sonore en rejetant parasites et jitter. Le N100H excelle sur l’image sonore, les timbres et les micro-informations ; tout devient bien plus lisible et réaliste comparativement à un ordinateur utilisé en tant que lecteur. J’ai pu comparer avec Audirvana+ installé sur mon Mac, et il y a bien ce gain en faveur de l’Aurender sur les critères des timbres, de la scène sonore et même de la descente dans les basses fréquences.

test aurender N100H detail 2

Si pour vous l’écoute de musique dématérialisée au quotidien doit être simple d’utilisation, comme avec un lecteur CD, alors le lecteur/serveur est adapté à vos attentes. Si en plus ce lecteur/serveur doit présenter des qualités audiophiles indéniables pour s’associer à votre système HiFi de qualité, alors en gris ou en noirl’Aurender N100H est fait pour vous.

J’ai aimé

  • La qualité de fabrication.
  • L’interface iPad complète où tout tient sur l’écran principal.
  • La compatibilité Qobuz et TIDAL.
  • La possibilité de l’utiliser en AirPlay.
  • La signature sonore résolument audiophile.
  • L’épaisseur de la scène sonore.
  • La reproduction du registre grave.

J’aurais aimé

  • Une app simplifiée pour iPhone.
  • Le partage de la musique même lorsque le N100H est en veille.

La fiche détaillée et les caractéristiques détaillées du produit testéAchetez Aurender N100H sur la boutiqueAcheter le produit sur La boutique d'Eric : conseils et accompagnements gratuits par téléphone et email

imprimer cet article

author-avatar

Expert passionné du multiroom, des enceintes connectées et des services de streaming musical #SmartAudio Entouré de musique dans toutes les pièces depuis 2001, d'enceintes, d'amplis, de media servers et d'applications mobiles. Objectifs : découvrir, tester et partager tout ce qui existe dans ce domaine.

Pas de commentaire à "Test du serveur et lecteur réseau audiophile Aurender N100H, avec Qobuz, TIDAL et AirPlay"

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse mail ne sera pas publiée