Les souvenirs sont en boîte, il faut les monter

montage video

Les vacances commencent à être de lointains souvenirs. Les cartes mémoires, les disques durs, les dvd et les K7 sont pleins de belles images filmer pendant l’été. L’heure va être au montage de ces films vidéos. Quels matériels performants faut-il choisir pour monter ses films ? A moins d’avoir opté comme moi, d’un format très court, qui présente de nombreux avantages.

Trop de rushes, tue les films

Personnellement, j’ai abandonné le caméscope depuis quelques temps, car les cassettes MiniDV se remplissaient et je n’avais jamais le temps de monter les heures et les heures de rush accumulées. Et puis au final, les séances vidéos imposées d’après diner dominicale, c’est parfait pour la sieste mais cela ne passionne pas grand monde ! J’ai des souvenirs d’enfant assez amusants sur le sujet, où ma grand-mère nous narrait des heures et des heures de vacances … Hors un bon film, même surtout de vacances, ne doit pas excéder 15 à 20 minutes, et cela demande de nombreux week-ends pluvieux avant de pondre une telle oeuvre !

Vive le très court-métrage sur le Web

Donc maintenant, ce sont des films très courts – 1 à 3 min, que je monte très rapidement. Et qui, Internet oblige, sont diffusés sur le Net par YouTube, si la famille et les amis veulent y jeter un oeil (les grands parents adorent ;-)). Je réalise ces films avec un appareil photo compact numérique. J’utilise le Canon Ixus 850 (j’ai aussi un Canon reflex 350D pour la photo), et il est parfait pour mettre en boite les exploits de mon petit garçon : résolution VGA 640×480 – 30 images/sec. Bien sûr, il ne faut pas zoomer, car c’est un zoom numérique en vidéo. Et en basse lumière, il y a beaucoup de bruits vidéos (traits rouges). Mais finalement ces films sont parfaits pour conserver des souvenirs. Ils ne demandent pas de grosses ressources informatiques : chaque film fait environ 100 Mo. Ce format très court est vite monté sous Windows Movie Maker. Ce soft est fourni avec Windows Vista et XP, et il suffit parfaitement pour ce genre de travaux. Pas utile de se compliquer la vie avec Adobe Premiere Element ou Pinnacle Studio, qui demandent un long apprentissage et un PC puissant. Vous trouverez un très bon tutoriel sur Windows Movie Maker ici.

Entre le caméscope HD qui permet de produire de très belles images, mais qui bien souvent vont rester à l’état de rushes, et le petit compact numérique toujours prêt à shooter, qui ensuite permet un rapide archivage / diffusion, j’ai décidé de privilégier la praticité à la qualité, pour une fois ! Mais peut-être aussi que je préfère les images fixes, bien composées, qui figent un instant, à une profusion de mouvements. Je consacre plus de temps et de budget à mes appareils photos. Question de sensibilité sûrement !

Tout ça pour ça

En fait, j’ai ouvert mon éditeur de blog, il y a quelques dizaines de minutes, ce n’était pas pour forcément disserter sur la manière dont je vis mes vidéos numériques mais pour partager une nouvelle caméra cachée de 01.Net. J’aime assez leurs reportages « vérité », les vendeurs de grandes surface, sûrment moins ! J’avais déjà relaté un bel exemple sur les écrans TV. Cette fois-ci, ils ont à nouveau sévi sur l’achat d’un PC portable pour … faire du montage Vidéo. Oui, j’ai un minimum de suite dans les idées ;-).
Alors si vous n’êtes pas comme moi, que vous êtes équipé d’un bel caméscope, que vous avez le courage et le talent pour transformer vos rushes en oeuvre d’art familiale. Voici une vidéo qui propose quelques informations sur le matériel à acquérir pour monter vos films et plus généralement pour acheter une voiture un PC portable.

Le montage vidéo, plutôt sur un PC fixe

J’apporterai tout de même quelques précisions dans le sens où la prise Firewire n’est pas forcément obligatoire :

  • Avec un caméscope MiniDVD, on peut récupérer ses rushes depuis le miniDVD, sous réserve que celui-ci soit finalisé, c’est-à-dire que l’on décide de finir son disque. Il est vrai que ce n’est pas toujours pratique.
  • Je sais que certains camescopes Sony font du transfert depuis une connectique USB avec un logiciel propriétaire, donc adieux Windows Movie Maker, Premiere Element ou Pinnacle Studio par exemple.
  • Avec un caméscope à disque dur ou carte mémoire, le transfert est très simple.

Attention toute fois, les modèles à mini DVD, disque dur ou carte mémoire compressent davantage les vidéos par rapport à un camescope à K7 numérique DV ou mini DV par exemple. Le puriste préfère toujours ce dernier support aussi bien en HD que SD.

Par contre, même si les PC portables sont à la mode, il est préférable d’utiliser un poste fixe pour ce travail :

  • Ecran de plus grande taille et au rendu des couleurs bien meilleur.
  • Disque dur de plus grande capacité et plus rapide.
  • Configuration plus puissante.
  • Confort de travail au clavier et à la souris
  • Et enfin, cela me fait toujours peur de conserver des données aussi précisieuses que les souvenirs sur un PC portable, qui peut être victime d’une chute ou d’un vol. Car bien souvent, on oublie de faire ses sauvegardes (ne serait ce que temporairement) et donc c’est « moins pire » sur son poste fixe …

Pour ma part, le PC portable est un très bon outil nomade pour vider son appareil photo ou son caméscope en vacances, ou pour rapidement visualiser ses films. Il ne remplace pas le confort et la rapidité d’un PC fixe, quand on doit travailler de longues heures sur ses vidéos.

imprimer cet article

6 Commentaires à "Les souvenirs sont en boîte, il faut les monter"

  • comment-avatar
    Eric 31 août 2007 (10 h 19 min)

    Si en USB tout fonctionne et que tu perds aucune image à l’acquisition, alors tout roule :-)
    Effectivement en faisant ma réponse sur "comment profiter de ses photos numériques" cela m’a donné l’idée d’un futur billet sur mon blog pour présenter les possibiltiés et comment les mettre en oeuvre simplement…

  • comment-avatar
    Peff 31 août 2007 (10 h 02 min)

    Pour travailler sur disque pas de problème. Par contre je suis en usb sur le PC, j’avais acheté le DD aussi avant le camescope. Il est apparement conseillé de plutôt passer par le firewire, mais dans mon cas n’ayant qu’une seule prise firewire sur le PC cela m’oblige de trouver un disque avec une entrée firewire pour pouvoir brancher le DD et le camescope en série.
    C’est vrai que l’album n’est pas la solution idéale, faut trouver la plus adaptée à ces besoins, pas facile en fait avec la multitude de possibilité que l’on a maintenant…

  • comment-avatar
    Eric 30 août 2007 (18 h 42 min)

    Je suis agréable surpris que l’on puisse travailler en direct sur un disque dur externe pour du montage vidéo. Est-il relié en Firewire ou USB ?
    Oui, je confirme que la gestion des photos numériques est elle aussi assez consommatrice de temps, mais quand on aime on ne compte pas ;-)

    Pour ma part, je ne tire jamais mes photos pour les placer dans un album, seulement des agrandissements pour accrocher au mur. Je fais de la photo depuis 15 ans (argentique avant bien sûr) et je m’apercois que les photos dont je profite le plus sont celles qui défilent en fond d’écran sur le bureau Windows de mon PC de boulot, ou que je consulte depuis mon Media Center, en version très grand format par le vidéoprojecteur dans le salon. Mes albums prennent la poussière, je ne pense pas à les ouvrir.Et je m’apercois que je "feuillette" plus souvent mes blogs photos que mes albums aussi.

  • comment-avatar
    Peff 30 août 2007 (11 h 26 min)

    Pour ma part, je fais mes montages sur mon portable (enfin transportable), mais j’ai acheté le camescope bien après. C’est certain que le PC fixe est l’idéal. Par contre, je travaille avec un DD externe, sur lequel je fais les captures directement (sinon il est vrai que le DD de mon PC serait vite chargé car 1h de vidéo DV SD=12Go). Si on reste en SD, la puissance des PC portable actuel est je trouve suffisant (pour ma part PM 1.86 GHz 512 Mo qui a déjà presque 2 ans), par contre il est sûr qu’en HD, il faut une config costaud. Il est certain aussi que le dérushage/montage est très consommateur de temps, mais je ne pense pas beaucoup plus que les photos, qui necessitent aussi de les trier, recadrer, et autre retouches, mais aussi de les imprimer pour mettre les meilleurs dans un vrai album, qui est, je trouve, la meilleur façon d’en profiter, non?
    Pour la vidéo, j’ai décidé de ne pas garder les rushs mais seulement de sauvegarder sur miniDV le montage final, car je n’ai pas envie d’encombrer mes étagères de cassettes. Un autre point en faveur du miniDV, c’est son prix qui reste encore inférieur, je crois, au DVD et aussi sa durabilité/fiabilité pour le stockage.
    En fait, c’est surtout une question de besoin et du temps que l’on a envie d’y consacrer, chose que beaucoup de gens ne font pas et se laisse séduire uniquement par le discours markéting.

  • comment-avatar
    Eric 30 août 2007 (0 h 26 min)

    Se promener un samedi après-midi dans certains magasins à écouter les vendeurs, cela vaut bien certains sketches de nos meilleurs humoristes ;-) A leur décharge, ils ont les mêmes formations que le vendeur d’électro-ménager. Et depuis des années une machine à laver proposent les mêmes programmes pour laver plus blanc que blanc.

  • comment-avatar
    MrDNA 29 août 2007 (21 h 37 min)

    hallucinant !!! j’ai toujours dis que les vendeurs hifi/video, etc… étaient rarement compétents… mais là confondre le Blu-ray/HD DVD et le HD/FullHD , c’est énorme !!

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée