Test de la fonction photo HDR de l’iPhone iOS 4.1

Mode HDR iPhone

La mise à jour iOS 4.1 pour l’iPhone propose une nouvelle fonction pour la prise de photos en mode HDR, à ne pas confondre avec la HD de la Haute Définition. Ce nouveau mode HDR, pour Hight Dynamic Range, exploite un plus grand spectre d’intensité lumineuse lors de la prise de vue pour des photos plus réussies ou stylées. Si la technique de prise de vue HDR n’est bien entendu pas propre à l’iPhone, le smartphone d’Apple permet juste avec sa puissance de calcul de traiter les photos immédiatement après la prise de vue, sans passer par son ordinateur. HDR, qu’est-ce que cela signifie et comment cela se traduit sur nos photos ?

Photographie HDR

La définition du HDR selon Wikipedia :

“L’imagerie à grande gamme dynamique (High dynamic range imaging ou HDRI) regroupe un ensemble de techniques numériques permettant d’obtenir une grande plage dynamique dans une image. Son intérêt est de pouvoir représenter ou de mémoriser de nombreux niveaux d’intensité lumineuse dans une image. Cette technique s’effectue en permettant d’attribuer plus de valeurs à un même pixel. D’abord développée pour les images générées par ordinateur, la technique s’est ensuite adaptée à la photographie numérique.”

Expliqué plus simplement : quand vous prenez une photo, vous avez souvent remarqué que vous avez des zones trop sombres (sous-exposées) et des zones trop claires (sur-exposées) : une photographie d’une personne en contre-jour, un cliché pris dans une église avec des vitraux ou encore lors d’un couché de soleil. Sans être forcément ratées ces photos manquent de détails. Avec la technique HDR, plusieurs photographies sont réalisées avec les bonnes expositions pour les zones sombres (basses lumières) et les zones claires (hautes lumières). Ensuite le logiciel HDR réalise la fusion des photos pour conserver uniquement les bonnes explosions et proposer des zones de basses et hautes lumières correctement exposées, d’où un plus grand spectre d’intensité lumineuse utilisé.

Des bons et rapides résultats en HDR avec l’iPhone

Jusqu’à présent, je n’avais jamais pris le temps de réaliser ce travail de HDR avec mon reflex numérique : prendre plusieurs clichés puis passer sur mon ordinateur pour appliquer un trainement HDR avec Photoshop ou un autre logiciel spécialisé. Cela prend du temps et si le résultat n’est pas réussi, il n’est pas évident de recommencer immédiatement.

Avec l’iPhone, la donne a changé, plusieurs logiciels existent sur l’Appstore et cette nouvelle version iOS4 intègre la fonction HDR dans l’appareil photo du téléphone, le tout est automatisé et quasi-immédiat à la prise de vue. Encore une fois, l’iPhone n’est pas le meilleur appareil photo du monde, mais c’est le plus accessible (toujours dans la poche) et le plus facile (traitement en deux touches sur l’écran). Si les résultats HDR de l’iPhone ne peuvent prétendre aux meilleurs clichés du genre (voir à la fin de mon article), ils sont intéressants et méritent d’être utilisés.

Mes tests de HDR

Cet été, j’avais acheté l’application Pro HDR, les résultats sont très corrects. Le logiciel est plus évolué que la version actuelle intégrée à l’iPhone. Il propose des prises de vues automatiques, des prises de vues manuelles pour choisir les zones de lumière à exposer (ce que je préfère) et des post-traitements pour les photos de la bibliothèque.

Quelques photos avec l’application Pro HDR

Un cas d’école pour comprendre le HDR

Exposition correcte des hautes lumières : le ciel Exposition correcte des basses lumières : les immeubles
Exposition correcte des hautes lumières : le ciel Exposition correcte des basses lumières : les immeubles
Le résultat HDR avec Pro HDR Photo normale
Le résultat HDR avec Pro HDR La photo normale

Un couché de soleil

Le ciel correctement exposé Les maisons et les bateaux correctement exposés
Le ciel correctement exposé Les maisons et les bateaux correctement exposés
Le résultat HDR avec Pro HDR : le ciel garde ses couleurs chatoyantes et les maisons sont visibles.
Le résultat HDR avec Pro HDR : le ciel garde ses couleurs chatoyantes et les maisons sont visibles.

Un autre couché de soleil

Le ciel correctement exposé, le bateau est trop sombre. Avec le bateau correctement exposé, le ciel a perdu ses couleurs.
Le ciel correctement exposé, le bateau est trop sombre. Avec le bateau correctement exposé, le ciel a perdu ses couleurs.
Le résultat HDR avec Pro HDR : le ciel garde ses couleurs chatoyantes et les bateaux sont visibles.
Le résultat HDR avec Pro HDR : le ciel garde ses couleurs chatoyantes et les bateaux sont visibles.

Des personnages et un ciel coloré

Le ciel correctement exposé mais il n’y a plus personne sur la photo Les sujets sont correctement exposés, mais le ciel est délavé
Le ciel correctement exposé mais il n’y a plus personne sur la photo Les sujets sont correctement exposés, mais le ciel est délavé
Le résultat HDR avec Pro HDR : le ciel garde ses couleurs chatoyantes et les sujets sont correctement exposés
Le résultat HDR avec Pro HDR : le ciel garde ses couleurs chatoyantes et les sujets sont correctement exposés. Il restera à trouver l’application “smile” ;)
Le HDR est intéressant pour déboucher les zones sombres sans l’usage d’un flash. Attention à ce que les personnages ne bougent pas entre les deux prises de vue !

L’application HDR Pro permet des résultats très corrects. Elle est réalisée par la prise de vue de deux photos distinctes, ce qui impose un cadrage rigoureux et des sujets immobiles pour que la fusion des clichés soit parfaite. Vous noterez sur mes exemples quelques zones de flous, je cadrais à main levée.

Le mode HDR intégré à l’iPhone iOS4.1

L’application intégrée HDR de l’iPhone est encore plus simple à utiliser. L’appareil photo prend un seul cliché et rend un résultat HDR : plus rapide et sans aucun risque de bougé. J’ai donc comparé cette fonction à l’application HDR Pro.

Sans HDR Avec HDR iOS 4.1 Avec HDR Pro
Sans HDR Avec HDR iOS 4.1 Avec HDR Pro
Sans HDR Avec HDR iOS 4.1 Avec HDR Pro
Sans HDR Avec HDR iOS 4.1 Avec HDR Pro

Sur ces deux exemples, la fonction HDR intégrée à l’iPhone propose un rendu plus naturelle des couleurs mais débouche moins les zones sombres, elle propose une image aux contours très nettes. Sur la photo du ficus, elle réalise correctement son job en exposant de manière satisfaisante la zone claire. Les hautes lumières ne sont pas brûlées. Le contre-jour n’est que peu corrigé. Ce mode permettra au quotidien de minimiser quelques contre-jours mais pas de les éviter.

HDR Pro propose une image avec un plus large spectre d’intensité lumineuse et un rendu des couleurs typique des photos HDR, en revanche elle impose une immobilité totale entre les deux prises de vue. Cette fois-ci le contre-jour est corrigé, ce qui n’est pas le but du procédé HDR mais aurait-pu l’être pour la fonction HDR de l’iPhone.

Finalement, je trouve la fonction HDR de l’iOS4.1 bienvenue, cela pourra dépanner notamment pour la fonction bloc-notes de l’appareil photo, avec des zones sombres et claires mieux exposées. Elle relève tout de même d’un gadget mais comme l’iPhone peut enregistrer systématiquement les deux photos : normale et HDR, pourquoi s’en priver ? Pour le coté artistique, je continuerai à m’amuser avec HD Pro et ses réglages plus précis.

Peut-être que ce billet vous a donné envie de pratiquer la véritable photo en HDR, je vous invite à parcourir cette galerie des 90 photographies HDR les plus impressionnantes trouvées sur le site Flickr, avec des résultats magnifiques : appareils photo reflex, talents, logiciels HDR et temps requis !

crédit photo : SuRGe79

Crédit photo : SuRGe79

[Mise à jour du 05/10/2010]

J’ai réalisé quelques photos supplémentaires en extérieur qui démontrent l’intérêt de la fonction HDR de l’iPhone pour des scènes avec une zone en haute lumière et une zone d’ombre, comme cet immeuble avec sa façade blancheu et une fontaine sombre en premier plan.

fontaine_sans_HDR-iPhone fontaine_avec_ HDR-iPhone
Sans HDR avec calcul de l’exposition
sur la fontaine : l’immeuble est sur-exposé.
Avec HDR iOS4.1 avec calcul de l’exposition sur la fontaine : l’immeuble retrouve une façade moins brulée.
immeuble_sans HDR-iPhone immeuble_avec HDR-iPhone
Sans HDR avec calcul de l’exposition sur l’immeuble : la fontaine est sombre. Avec HDR iOS4.1 avec calcul de l’exposition sur l’immeuble : la fontaine retrouve ces détails.

Cette scène démontre mieux les bénéfices de la fonction HDR de l’iPhone. Cela fonctionne bien sur des sujets immobiles avec ce genre de contraste.

imprimer cet article

5 Commentaires à "Test de la fonction photo HDR de l’iPhone iOS 4.1"

  • comment-avatar
    Alexandre de Visites en vues 26 juin 2011 (10 h 39 min)

    C’est vrai que l’iphone est un bon outil mais pour faire du vrai HDR il faut au moins 8 ou 9 photos. Je pense que même si nous pouvons faire de plus belles photos grâce au HDR de l’iphone, cela ne ressemblera jamais à la vrai photo HDR. Au sein de ‘visites en vues’, une agence immobilière lowcost, nous travaillons nos photos exclusivement en HDR ( Appareil pro + trépied) et réglage spécifique sur 9 photos (réglage du temps d’exposition sur chaque photo). Et oui le HDR n’est pas un gadget mais réellement un véritable travail qui demande du temps et de la précision.

  • comment-avatar
    Eric 30 mai 2011 (22 h 31 min)

    Et surtout que l’iPhone est toujours dans la poche, prêt à photographier ! Le wifi et quelques applis me manquent sur mon Canon EOS maintenant !

  • comment-avatar
    Berardici 27 mai 2011 (12 h 33 min)

    Merci Eric pour cet article très efficace. J’ai moi-même fait ce type d’essai, en comparaison avec l’appli HDR Foto. J’arrive au mêmes conclusions et je vais acheter un sabot Iphone pour pouvoir le fixer sur un pied et éviter le bougé. Il est parfois impossible de déboucher un fort contre-jour, on obtient des images grises mais une fois retouchées (contraste + saturation) on obtient des vues étonnantes.
    Cela faisait des années que je ralais contre l’impossibilité d’obtenir sur les clichés la situation vue par l’oeil. J’ai maintenant l’outil pour travailler les contres-jours. C’est étonnant d’arriver à ce résultat pour si peu cher et si vite en comparaison avec les appareils photos.

    NB : merci aussi pour l’article sur HIPSTAMATIC très clair.

  • comment-avatar
    Eric 9 avril 2011 (7 h 38 min)

    La technologie HDR en elle-même ne crée pas des fichiers plus volumineux (pas de fichiers annexes par ex). En revanche, comme vous pouvez le constater sur mes exemples, les zones d’ombre sont débouchées et les zones claires non brûlées, donc la photo comporte plus de détails, donc plus d’informations et forcément des fichiers JPEG par exemple plus volumineux de fait. Mais nous ne considérerons pas que c’est le HDR qui augmente la taille, car au final vos photos pèseront le même poids que des photos correctement et uniformément exposées, à quantité de détails équivalent.

  • comment-avatar
    ThieRy 8 avril 2011 (13 h 12 min)

    Merci Eric pour ces informations très intéressantes !

    Une question : Une photo en HDR consomme-t-elle plus d’espace ?

    Thiery

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée