Test en cours : lecteur HiFi nomade Chord Poly, filtre réseau SOtM pour la musique et console de jeux retrogaming RaspberryPi

Temps de lecture : 6 minutes

L’écriture et le partage sur le blog sont parmi mes activités préférées. Toutefois je suis souvent « avalé » par toutes les sollicitations créées par la boutique. J’en suis ravi, c’est ainsi que tourne ma petite entreprise. J’aimerais alors trouver un rythme plus régulier pour la publication d’articles et mettre à profit davantage l’espace d’échange offert par mon blog. Depuis l’été dernier je publie des clichés sur mon nouveau compte Instagram, je présente en image mes découvertes sur lesquelles je n’ai pas encore eu le temps de bloguer. Aujourd’hui j’avais envie d’inaugurer une nouvel forme d’article sur le blog pour publier ces photos – tout le monde n’est pas sur Instagram – et les commenter plus longuement. Cela sera l’occasion d’échanger avec vous avant la publication des tests complets.

Test en cours du lecteur réseau audio et nomade : Poly de chez Chord

Assemblage du DAC Mojo et du lecteur Poly pour créer un lecteur nomade HiFi : AirPlay, WiFi DLNA, Bluetooth et carte mémoire

A la boutique nous avons rentré au catalogue dès sa sortie en octobre le très attendu lecteur nomade de la marque anglaise. Le Poly est un produit atypique puisqu’il ne peut fonctionner qu’avec le DAC Mojo de la marque. Il est LE streamer du Mojo. J’étais un peu perplexe par un tel appareil lors de son annonce début 2017. Après 3 mois d’utilisation et d’écoute, je suis conquis par ce lecteur audio nomade. D’un point de vue usage il sublime tout simplement l’excellent DAC ampli casque Mojo. Il permet de gommer certains petits inconvénients de la musique nomade en haute qualité :

  • le branchement filaire entre un smartphone et un DAC nomade
  • ou l’usage restreint d’un baladeur audiophile.

Test du lecteur nomade Chord : DAC Mojo et Streamer Poly avec le casque Meze

Pour le premier avantage, le couple Poly / Mojo se pilote par une liaison sans fil Bluetooth ou WiFi (AirPlay ou UPnP / DLNA) depuis mon iPhone, et cela aussi bien à la maison, à l’hôtel ou en pleine campagne. Pour le second avantage, je peux conserver mes applications audio favorites, en l’occurrence Qobuz, 8player et mconnect. Sans devoir m’adapter à l’ergonomie et aux usages d’un baladeur audiophile. Avec le poly, toutes mes musiques sont disponibles par une connexion Internet WiFi, 4G ou mes fichiers stockés dans une carte mémoire microSD. La qualité sonore est excellente, le couple Poly / Mojo de Chord est une vraie réussite en musique nomade et même à la maison, c’est un ensemble à considérer comme lecteur réseau !

Un test plus approfondi est en cours de rédaction, je publie cela très vite. En attendant, si vous passez près de Lyon je vous propose des démos dans le showroom et je réponds à toutes vos questions ici.

En HiFi, il faut aussi prendre soin du câble réseau

Test du filtre réseau SOtM ISO-CAT6 pour supprimer le bruit et les parasites avec un lecteur réseau HiFi audiophile

Cette semaine le SOtM sMS-200 du showroom et son acolyte le DAC 2Qute se sont fait filtrer leur entrée numérique réseau Ethernet RJ45. Avec ses 10 centimètres de long, ce filtre réseau n’est pas un simple accessoire. Il permet de profiter réellement des qualités du streamer SOtM sMS-200 et par voie de conséquence du DAC associé. Le filtre réseau SOtM ISO-CAT6 fait partie des éléments audiophiles dont il n’est pas nécessaire de faire plusieurs tests comparatifs pour se rendre compte de son utilité et de la qualité apporté. Dès la première écoute : sans le filtre en amont du sMS-200 et avec le filtre, la différence est notable. Le SOtM ISO-CAT6 propose une plus grande lisibilité et une différenciation accrue des plans sonores. Toute de suite, la scène sonore est plus aérée et plus authentique. Le chanteur se positionne plus en avant, entouré des musiciens par exemple. La spatialisation augmente avec plus de nuances et des timbres plus jutes.

Encore une fois mon passé d’informaticien en reste surpris, comment ces suites de 1 et de 0 peuvent elle avoir besoin d’être nettoyées ? La démonstration se suffit à elle-même. En y réfléchissant quelques instants, il est bien évident que nos box ADSL, routeurs ou switchs réseau polluent musicalement parlant les informations transportées. Le câble réseau transporte alors beaucoup de bruits.

Jeu concours de Noël sur ma boutique en ligne

Tout comme il est important de soigner la connectique entre tous les éléments HiFi, il est désormais évident : le câble réseau en amont d’un streamer en musique dématérialisée doit être considéré.

Il me reste à faire le test aussi en vidéo sur un lecteur Dune, qui est aujourd’hui la principale source de mon home cinéma. Quid des jeux de la PS4 aussi ? Vu ce qu’apporte un cordon secteur sur ces appareils, je crains connaitre la réponse et avoir envie de mettre des filtre SOtM ISO-CAT6 sur tous les appareils audio-vidéo de la maison !

RaspberryPi et Recalbox : une console de jeux rétrogaming pour la maison et les vacances

Créer une console de jeu retrogaming avec Recalbox et un RaspeberryPi pour les jeux Sega, Nintendo, Playstation, Amstrad, Atari et les bornes d'arcade

Depuis ma découverte des émulateurs d’anciennes consoles de jeux ou de bornes d’arcade, je voulais me créer une petite console pour les vacances. Ma borne d’arcade MAME, iPad et iCade est parfaite à la maison, mais elle est impossible à glisser dans un sac de voyage. Désormais c’est chose faite pour les prochaines vacances : j’embarque un RaspberryPi dans la valise, un câble HDMI, deux manettes de PS3 et à nous les soirées retrogaming sur une TV. C’est bien souvent en vacances que j’ai le plus le temps de jouer après une bonne journée de ski ou par un été pluvieux ! Cette console retrogaming est bâtie sur la plateforme gratuite Recalbox 4.1 : ce logiciel regroupe tous les émulateurs des consoles de jeux et des ordinateurs des années 70, 80 et 90. Le RaspberryPi peut alors faire tourner des milliers de jeux des consoles mythiques d’Atari, Nintendo, Sega, Sony et des ordinateurs Amstrad ou Atari ST.

Suivez les actualités du blog, les bons plans de ma boutique
en ligne et recevez 10€* en bon d'achat !

Votre mail ne sera jamais communiqué à une entreprise tierce
* utilisable à partir de 200€ d'achat sur la boutique

Le logiciel Recalbox : regroupe tous les émulateurs des anciens consoles de jeux des années 70, 80 et après : Sega, Nintendo, Atari, PlayStation, Amstrad, etc.

Ce système est idéal : c’est d’une grande simplicité à installer et à utiliser. L’interface TV est très réussie et un accès par page Web permet l’administration. J’ai testé quelques ROMs pour des jeux PlayStation 1, Super Nintendo, Megadrive et Nintendo 64. Tous mes vieux jeux vidéo tournent parfaitement. Il me tarde de lancer un Crash Bandicoot ou V-Rally sur l’émulateur PlayStation 1, ou retrouver les jeux de mon Amstrad 6128 ou d’un Atari ST, mon très cher Amiga de mes années lycée n’est pas encore supporté. Un émulateur Amiga existe sur une autre plateforme de jeux : RetroPie, à tester bientôt aussi !

Mario Kart 64 sur l'émulateur Nintendo 64 avec un RaspberryPi et le logiciel Recalbx sur une TV 4K

Vous noterez la taille du RaspberryPi dans ma main au premier plan

Je suis agréablement surpris de la qualité du rendu proposé sur un téléviseur 55 pouces, une dimension immense comparée à nos bons vieux téléviseurs cathodiques des années 80. J’avais peur d’une purée de pixel à la résolution tellement basse. L’interpolation en haute définition est superbement réussie. Afficher sur une TV 4K, ces vieux jeux procurent toujours les mêmes plaisirs et leur jouabilité n’a pas pris une ride. Je vous conseille l’investissement autour de 70 € pour un Raspberry Pi 3, son alimentation USB avec bouton ON/OFF, une carte mémoire 32 Go (je conseille 64 ou 128), un dongle Bluetooth et un petit boitier transparent. Soit dit au passage, une console RaspberryPi / Recalbox a un coût équivalent à toutes les ré-éditions marketing proposées par Atari pour la 2600Nintendo pour la Super Nintendo ou Sega pour la Megadrive. Ces fabricants vous proposent une belle reproduction miniature de votre ancienne console mais vous n’aurez aucune possibilité de rajouter vos jeux favoris. Ces reproductions sont logiciellement fermées !

Si vous souhaitez une belle coque pour votre Raspberry Pi, vous pouvez le loger dans une reproduction de la Nintendo NES pour une vingtaine d’euros. Je crois d’ailleurs que je vais me laisser tenter.

Je vais peaufiner ma Recalbox pendant les prochaines vacances, et nous reviendrons vous parler de cela. Camille qui rédige nos tests aussi, est impatiente de tester cela.

imprimer cet article

2 Commentaires à "Test en cours : lecteur HiFi nomade Chord Poly, filtre réseau SOtM pour la musique et console de jeux retrogaming RaspberryPi"

  • comment-avatar
    JOUVE Patrice 10 février 2018 (19 h 04 min)

    Pour être passé cette semaine au showroom pour écouter le streamer avec le 2Qute, je ne peux que confirmer la différence de spatialisation du son obtenue avec le filtre. Et pourtant, comme nous en avons discuté ce ne sont que des 0 et des 1. Mais la différence est flagrante lors de l’ecoute.

    • comment-avatar
      Eric 21 février 2018 (17 h 49 min)

      Merci pour votre retour sur cette démo. Effectivement la nature même des données ne sont pas le seul élément à considérer. Ces informations produites ou transportées par la box ADSL, le routeur ou le switch réseau sont transportées par un courant électrique fortement pollué. Son nettoyage permet alors au lecteur et au DAC de travailler dans des meilleures conditions pour que leurs circuits et leurs logiciels s’expriment pleinement.

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée