Les petits plus de Windows 7 au quotidien

windows7-test-au-quotidien

Il y a quelques semaines, j’ai profité de mon changement de PC portable pour basculer sous Windows 7. Une migration qui n’a rien de révolutionnaire tellement cette version de Windows est plutôt l’aboutissement de Windows Vista qu’une nouvelle version de l’OS de Microsoft. Windows Seven – je n’arrive pas à me faire à la francisation de “Fenêtre Sept” – apporte surtout une meilleure réactivité et un meilleur confort d’usage. Les évolutions esthétiques sont mineures, au point que 3 semaines après ma migration, je serais incapable de citer les différences visuelles entre Windows Vista et Windows Seven.

Une réactivité accrue et une compatibilité optimale

Ce qui apparait immédiatement dès lors que je lance Windows 7, c’est sa rapidité de démarrage et de disponibilité. J’ai aussi effectué des tests sur des ordinateurs “vieux” de 3 – 4 ans. Cette réactivité est présente dans toutes les actions, où Vista avait tendance à “pédaler dans la semoule” : démarrage, arrêt, mise en veille, réveil, copie de fichiers et connexion wifi. Sur ce dernier point, je retrouve, enfin, la même réactivité que sur mon iPod Touch. Sur toutes ces actions, Microsoft a procédé à un réel travail d’optimisation et cela apporte un réel plus dans un usage nomade, où je peux passer de mon bureau à une salle de réunion ou de mon bureau à mon canapé avec un PC portable rapidement opérationnel et connecté au réseau.

Ma migration depuis Vista est grandement facilitée par la disponibilité immédiate de la majorité de mes applications et de mes périphériques (la compatibilité Vista est présente). Parmi mes nombreuses applications bureautiques, Internet, graphiques et techniques que j’utilise, seule ACDSee (une version de 3-4 ans) n’a pas pu être installée sous Windows 7. J’en ai profité pour passer sous Xn View, suffisant pour jouer le rôle de visionneuse et gratuit. La mauvaise réputation de Vista a été créée en partie par le manque d’applications et de drivers disponibles lors de son lancement. Mes périphériques dont certains datent de 3-4 ans : appareils photo, webcam, scanner, imprimantes, cartes tuner TV  et autres fonctionnent parfaitement sous Windows Seven.

Un bureau bien rangé

A l’heure où nos écrans s’affichent en largeur 16/10 ou 16/9, Windows 7 propose des fonctions d’ajustements des fenêtres bien utiles :

  • Demi largeur automatique : il suffit de placer une fenêtre sur un des cotés du bureau pour que celle-ci soit dimensionnée automatiquement à 50% de la largeur de l’écran et en toute hauteur, très pratique pour juxtaposer deux documents sur la largeur. Un double clic sur la fenêtre et celle-ci reprend sa place et taille initiale.
  • Hauteur maximale : en étirant une fenêtre vers le haut ou vers le bas jusqu’à l’extrémité supérieure ou inférieure du bureau, celle-ci est dimensionnée automatiquement à la hauteur maximal du bureau. Le double clic la ramène aussi à son positionnement initial.
  • Rangement, version checker : sur un bureau Windows encombré de multiples fenêtres, il suffit de secouer la fenêtre active pour que toutes les autres fenêtres soient iconifiés dans la barre de tâche, laissant le bureau vierge et la fenêtre active ouverte.2009-11-14_184853 Aux premiers abords, ces fonctions de manipulation de fenêtres semblent être des gadgets. Au quotidien, elles apportent un réel confort, surtout dans des environnements (sur)chargés en fenêtres et applications. Mais qui ouvre une seule fenêtre sous Windows ? Sur un écran tactile, j’imagine que ces fonctions apportent encore plus de confort, à tester prochainement !

Une barre des tâches optimisées pour le multifenêtre

Sur mon bureau Windows, j’ai en permanence une dizaine de fenêtres ouvertes. Windows 7 regroupe par application ces fenêtres dans la barre des tâches, le survol d’un groupe propose alors l’ensemble des fenêtres en miniature, puis le survol d’une miniature rend transparente toutes les autres fenêtres ouvertes sur le bureau et affiche la fenêtre survolée. Il suffit de quitter cette fenêtre miniature pour retrouver son espace de travail. Cette fonction est très utile pour surveiller une application en cours : page web (scores, info en temps réel, etc), calcul, téléchargement, copie de fichier et revenir à sa tâche en cours.

windows7-bureau-fenetre

Là aussi, le confort et l’efficacité sont au rendez-vous. Dans le cas d’Internet Explorer, la barre de tâche affiche directement une progression du téléchargement. Bien plus efficace pour surveiller un téléchargement qu’un état de progression exprimé en % qui ne peut pas s’afficher si vous utilisez la barre de tâche en vertical comme c’est mon usage.

windows7-barre tache-internet explorer

Enfin une recherche et la gestion de Windows Mobile

La recherche de fichiers et textes dans les fichiers semblent bien plus réactive. Je mets un bémol, car je n’ai pas fais de tests mesurés, et je compare l’usage entre deux PC portable de puissance non équivalente. Je trouve tout de même la fonction de recherche bien plus réactive. La présentation des résultats avec les mots-clés surlignés en jaune gagne en clarté.

Un point très pénible sous Windows XP et Vista : la synchronisation avec un téléphone / PDA sous Windows Mobile était toujours fastidieuse à paramétrer, un comble ! Cette fois-ci, tout a fonctionné immédiatement, mon téléphone HTC a été reconnu et paramétré en quelques minutes. Un vrai bonheur !

Des bibliothèques multimédias gérées

Il aura fallu attendre Windows Seven pour pouvoir maitriser ses bibliothèques dewindow7-gestion-bibliotheque-media médias et enfin pouvoir simplement choisir des emplacements multiples pour ses médias. Avec des disques durs de plus en plus grands, et donc partitionnés (enfin normalement !), un réseau domestique avec plusieurs ordinateurs, la généralisation des disques durs portables et/ou en réseau, il était devenu indispensable de maitriser l’emplacement de ses médias. Sous Windows 7, la fonction est simple et efficace !

Depuis Windows XP, Microsoft avait voulu simplifier la vie de l’utilisateur en gérant de manière semi-automatique le placement des médias et leur nature. Au final, la majorité des utilisateurs stocke leur média sur le disque système (faute de pouvoir simplement les déplacer) et Windows mélangeait images, musiques et vidéos sous Windows Media Center !

Désormais, il est possible de spécifier plusieurs emplacements par type de médias et le dossier d’enregistrement de ces derniers.

Des diaporamas en arrière-plan du bureau

Pour finir dans les évolutions que je retiens de Windows Seven, je conclurai par une fonction très gadget mais fort agréable. Il est possible de créer des diaporamas pour l’image de fond d’écran du bureau Windows. En d’autres termes, vous pouvez programmer un changement automatique de l’arrière plan du bureau Windows. Il fut un temps j’utilisais une application tierce pour réaliser cela. Celle proposée par Windows est simple à configurer et n’alourdit pas le système au démarrage et à l’usage.

windows7-diaporama-arriere-plan-bureau

Windows Media Center

En dehors des aspects système que je viens de décrire, l’application Windows Media Center, sur laquelle nous bâtissons nos serveurs multimédias Dipiom Media, est une des évolutions les plus marquantes de cette version de Windows. Microsoft prend surtout en charge les spécificités en termes de réception TV en France, avec la gestion native du satellite, la possibilité de mixer TNT et satellite, et la gestion des flux multi-langues. Pour plus de détails je vous renvoi sur le dossier en vidéo de Homemedia sur le sujet, en attendant que je vous présente les nouvelles versions de nos serveurs, prévue pour la fin de l’année.

Un Système prêt pour le tactile

Faute d’écran tactile sous la main, je n’ai pas pu encore tester les fonctions Touch et Multitouch de Windows 7, elles semblent prometteuses, à tester …

Que manque-t-il à Windows ?

Si je considère que le rôle d’un système d’exploitation est de proposer un support pour les logiciels et une gestion des tâches courantes : fichiers, multifenêtres, et périphériques, cette version de Windows 7 est vraiment aboutie. Elle est ce qu’aurait dû être Windows Vista à sa sortie :

  • réactive,
  • compatible avec le parc de machines, de logiciels et de périphériques existants à la maison et au bureau,
  • confortable à utiliser dans un environnement multi-fenêtres,
  • permettant une gestion simple des fichiers bureautiques et multimédias,
  • permettant la synchronisation simple avec les appareils nomades : téléphones, agendas et multimédias.

Pas d’anti-virus

Dans le rôle de système d’exploitation, il manque à Windows 7 l’intégration d’un anti-virus. Il est trop complexe et couteux pour l’utilisateur lambda d’utiliser un logiciel tiers. La majorité des utilisateurs ont un anti-virus complètement obsolète. Microsoft propose d’ailleurs sa solution gratuite avec “Microsoft Security Essential” et d’après les premiers tests, celle-ci est performante. Elle n’est pas intégrée à Windows pour l’instant.

Pas de lecture Blu-ray

Du coté des médias, Windows 7 ne lit pas les blu-ray. La raison évoqué par Microsoft est économique : “pour ne pas alourdir le prix de Windows du prix de licence Blu-ray”. Cette raison n’est sûrement pas fausse, mais il faut savoir que Microsoft supportait le support concurrent, le défunt HD-DVD et que désormais il mise sur les médias en ligne et non sur les supports physiques. Dans un usage purement informatique, il est vrai que l’utilisation du Blu-ray sur un écran de portable de 17’’ ou un PC de bureau n’apporte pas de grands bénéfices par rapport au DVD. Ce support est plutôt dédié aux appareils connectés à des écrans de grande taille dans un salon. Vous pouvez lire des blu-ray avec un lecteur tiers, tel TotalMedia Theatre sous Windows 7.

Pas de solution simple de sauvegarde

Ce qui manque le plus pour des utilisateurs non avertis, est un mécanisme de sauvegarde du système et de restauration des données, tel celui proposé par Apple avec la fonction Time Machine. Les évolutions de Windows 7 sur cet aspect ne sont pas suffisantes et encore trop complexes pour l’utilisateur lambda.

Les défauts par rapport à Mac OS

Les autres défauts vis à vis du monde Apple sont me semble-t-il plus liés aux matériels ou aux applications multimédias, des points qui  sont plus du ressort des fabricants ou des éditeurs de logiciels que de Microsoft, en tout cas de l’entité “Système d’exploitation”. Pourquoi Apple est-il plus innovant en matière de souris que Logitech ?

La stabilité et la réactivité sont là, place à l’innovation

Désormais Microsoft dispose d’un Windows cohérent, réactif et confortable, indispensable pour imaginer et mettre en place le futur Windows.

Pour ma part, les évolutions doivent se situer dans la gestion du réseau domestique et la sauvegarde des données. A ce jour, les fonctions proposées sont réalisées par des ingénieurs pour des ingénieurs. Le très gros challenge consistera donc à proposer des fonctions simples au père de famille pour remplacer des fonctions qui sont aujourd’hui de la responsabilité et de la compétence d’un ingénieur réseau dans les entreprises.

imprimer cet article

Pas de commentaire à "Les petits plus de Windows 7 au quotidien"

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse mail ne sera pas publiée