Un été d’utilisation et de tests de l’iPad et de ses applications

Back Camera

Après mes premières impressions sur l’iPad, je reviens livrer mon usage de la fameuse tablette tactile d’Apple au quotidien. Durant l’été, celle-ci ne m’a pas quitté : le soir à la maison, en vacances à la mer et à la montagne, passant du canapé, à la terrasse, au jardin et au lit, j’ai toutefois évité la plage ! Sans surprise l’iPad répond parfaitement à mes premières attentes : lectures numériques et jeux vidéos.

Parfait pour lire le numérique confortablement installé

Depuis quelques années, la majorité de mes lectures sont au format électronique : sites web, blogs, forums et PDF, même si je consomme encore pas mal de magazines papiers aussi. Depuis 2 mois j’ai pu quitter mon ordinateur pour lire dans le canapé ou dans le lit. L’iPad me permet de décrocher de mon pc portable et outil de travail.

Il me rend plus sociable aussi. J’ai constaté comme prévu que les remarques de mon entourage ont changé. Elles sont passées de “Encore derrière ton écran !” à “Qu’est-ce que tu lis ?”. L’iPad est vraiment perçu comme un livre électronique. Tout comme un magazine, il permet de partager ses lectures, en lisant à deux, en se passant un magazine électronique ou en montrant simplement une photo. Le portable et même le Netbook, n’ont jamais été très conviviaux pour cela. La consultation d’albums photos, sur Flickr ou Facebook est vraiment plaisante, par la taille mais aussi par la convivialité proposée.

Vivement les magazines numériques dédiés à l’iPad

Pour l’instant la majorité de mes lectures sont des sites web via le navigateur internet, j’utilise Atomic Web au lieu de Safari. Ce n’est pas un scoop, lire le web sur l’écran de l’iPad n’a rien à voir avec celui de l’iPhone ou iPod Touch, pour ma part c’est tout simplement parfait.

Lecture RSS Reeder iPad

Le plaisir est encore plus grand par des applications dédiées, mais elles sont trop rares à mon goût. L’excellent lecteur de flux RSS “Reeder” offre un vrai confort pour la consultation des blogs. Certains magazines proposent une adaptation au format iPad de leurs publications. L’offre française est encore timide comme : Sport, 20 minutes. La majorité des journaux ou magazines se contente de présenter une expérience à peine meilleure que la lecture d’un PDF. Des exemples comme USA Today, The NewYork Times et surtout Flipboard laissent présager de très belles expériences dans le futur. J’ai parcouru quelques ouvrages de cuisine : iGourmand et Elle A Table, qui donnent franchement envie de se mettre derrière les fourneaux : textes, photos et vidéos sont judicieusement intégrés. Une offre proposée par Relay, vient de sortir, mais les 1ers commentaires ne me donnent pas envie de tester, ni l’exemplaire gratuit de “Grands reportages” proposé : lecture lente et boguée sur l’application, photos sous-exposées dans les articles.

Sport sur iPad

Mes PDF plus jamais sans mon iPad

Même sans des fonctions tactiles avancées, je lis des PDF avec bien plus de plaisir. J’ai toujours trouvé barbant de lire des documents PDF de plusieurs pages sur mon ordinateur, installé au bureau, ce n’est pas confortable et dans le canapé cela ne fait illusion que pour les 1ères pages. Maintenant, je transfert tout sur l’iPad, avec GoodReader, mes PDF passent de mon ordinateur à l’iPad simplement. Il me reste à trouver une application pour annoter mes lectures.

L’iPad n’est pas mon outil de travail

Hormis des lectures de veille ou de réflexion, je n’ai pour l’instant pas utilisé l’iPad comme un outil de travail, et je n’en ai pas envie. Je ne suis pas certain de son ergonomie pour ce domaine. Le clavier virtuel me convient pour rédiger un mail, un commentaire sur un blog ou un forum, mais il me parait fatiguant pour la rédaction d’un document sur un traitement de texte ou un tableur. Et si je dois lui adjoindre un clavier, il me faut alors retourner sur mon bureau, déjà encombré de mon ordinateur. Je préfère échanger mes documents entre mes deux appareils, avec GoodReader ou Dropbox, en wifi.

Une excellente console de jeux

Si l’iPad ne rivalisera pas avec une console de salon, il me permet de profiter de Air Attack nouveaux plaisirs ludiques quand j’en ai plus le temps : en week-end et en vacances. L’offre ludique est un peu pauvre actuellement, comparée à celle disponible sur l’iPhone et le marketing HD est passé par là, les jeux prennent quelques euros sous ce prétexte. Mais je ne vais pas faire la fine bouche, même sur iPad les jeux sont loin des 70 euros de nos consoles. Cet été, j’ai déjà découvert de bonnes applications pour se détendre. Je vous propose ma vidéo sur l’excellent jeu Chopper 2, j’attends avec impatience que de nouveaux jeux lui emboitent le pas sur le même principe. Avec un iPhone, il est aussi possible de jouer en réseau via wifi local ou bluetooth, pour des courses version Mario Kart sur Shrek Karting par exemple.

Parmi mes jeux préférés du moment :

  • Chopper 2, un jeu dont la manette est un iPhone
  • Pinball HD et Pinball Fantasies (version iPhone seulement)
  • Lets Golf 1 et 2, pour jouer au golf en réseau local ou internet
  • Train conductor 2, simple et assez addictif
  • Marble Mixer, pour jouer avec Madame pendant la sieste des enfants
  • Air Attack HD

Marble Mixer
Le jeu Marble Mixer, jusqu’à 4 joueurs sur un plateau

Une bonne gestion de plusieurs appareils et d’iTunes

Posséder les appareils nomades d’Apple impose l’usage d’iTunes sur mon PC. Finalement j’ai dû m’y faire, je ne trouve plus cela si contraignant, même si parfois je me demande pourquoi la synchronisation et la sauvegarde sont aussi lentes.

Maintenant équipé d’un iPod Touch (recyclé en console de jeu portable pour mon fils), d’un iPhone 4 et d’un iPad, j’apprécie grandement quand les éditeurs d’application réalisent une application compatible sur les deux formats : iPhone et iPad. Pour les anciennes applications, le mode zoom proposé pour qu’une application iPhone remplisse l’écran de l’iPad fonctionne assez bien, surtout pour des jeux, pour les applications textuelles c’est franchement moche. Certains éditeurs proposent deux applications différentes, l’une HD pour iPad avec sa résolution d’écran 1024×768 et l’une pour l’iPhone 4 Retina en 960×640, et imposent de repasser à la caisse. Ce principe me semble quelque peu mesquin ! En revanche contrairement aux politiques de licences des logiciels sur ordinateur, il est bien possible de n’acquérir qu’une fois une application pour l’installer sur 3 appareils.

Ma conclusion après quelques semaines

Du presque tout bon pour mes usages

J’utilise l’iPad quotidiennement à la maison, j’apprécie grandement pouvoir lire le web comme un livre dans mon canapé. Je dispose de la version wifi, vu les usages que j’ai, une version 3G ne me servirait vraiment pas. En week-end et en vacances, je dispose toujours d’un accès wifi (avec FreeWifi par exemple). L’usage 3G se prête plus à usage professionnel de l’iPad à mon sens.

L’autonomie est excellente, il fonctionne plusieurs heures, je le recharge une à deux fois par semaine. Revers de la médaille, la charge est forcément assez longue, il faut compter une nuit environ.

Depuis les premiers jours, il est enfermé dans sa double peau fournie (non gracieusement) par Apple. C’est parfait comme cela, peu encombrant et pratique.

etui-ipad-protection etui-ipad

Au chapitre des améliorations et des défauts

L’iPad propose un bel écran brillant qui montre ses limites dans un jardin. Il est moins lumineux que l’iPhone 4 au maximum de son réglage. Inversement, la luminosité ne peut pas être assez réduite dans une pièce très sombre ou obscure. Il lui faudrait l’amplitude de l’iPhone 4. Une luminosité minimale plus faible peut sûrement se régler par une prochaine mise à jour logicielle. Je règle souvent sa luminosité, un bouton physique sur la tanche de l’iPad serait plus judicieux que l’accès par l’application “réglages”.

Bien sûr, quand je compare l’écran de l’iPhone 4 et de l’iPad, j’en viens à demander un écran Retina pour la tablette ! Sûrement, dans une version 2 ou 3 de la tablette tactile.

L’AppStore est aussi à améliorer et à copier sur l’iPhone, sa jeunesse et son offre moins pléthorique en sont sûrement la raison, mais l’interface n’invite pas à la découverte de nouvelles applications et les recherches sont parfois fastidieuses.

AppStore iPad

Quant aux soi-disant manques : la gestion du format Flash, une webcam ou un lecteur de carte mémoire, cela ne m’a pas manqué pendant ces deux mois. Pour le Flash, je ne consulte visiblement pas de site concerné. Flickr propose désormais une version sans Flash. La webcam ? Je l’utilise presque plus sur mon ordinateur. Un lecteur de carte mémoire serait parfois utile, mais finalement une version amovible me conviendra, gardant à l’iPad sa taille plus fine.

Des applications que je n’ai pas encore utilisé

Pour l’instant, je ne suis pas consommateur de livres iBooks, par manque de temps et sûrement d’envie de lire aussi. Les tarifs, identiques aux livres papier ne m’invitent pas à franchir le pas. J’ai testé quelques BDs aussi, amusant, mais je n’ai pas franchi le pas. Depuis quelques jours Relay propose une offre de magazines avec un abonnement illimité, cela correspond davantage à mes lectures, les avis négatifs m’ont un peu freiné, mais je testerai.

J’ai peu pris le temps, mais j’aime bien parcourir Fotopedia et Wikipanion. Un iPad posé sur la table du salon est très pratique comme encyclopédie pour toute la famille. Quelques livres pour enfants attirent aussi mon attention, notamment ceux mêlant contes et apprentissage d’une langue, mais je n’ose pas encore montrer cela à mon fils de 4 ans 1/2, j’ai peur qu’il s’accapare mon jouet !

L’iPad, idéal pour les seniors

Depuis quelques semaines, les financiers et fabricants clament ou se désespèrent de voir les ventes de Netbooks chuter devant le succès de l’iPad. Je pense qu’Apple n’est pas le seul responsable. Ce marché est proche de la saturation : le taux d’équipement est fort et peu d’innovations sont apparues depuis 12 mois. Mais il est vrai que de nombreux séniors ou utilisateurs, surtout lecteurs du web et du numérique, ont avec l’iPad un outil parfaitement adapté à leurs usages. Pourquoi s’encombrer de la complexité d’un Windows ou MacOS pour lire le web, écrire des mails ou classer des photos ? Tous les seniors à qui je présente cet appareil sont conquis, et l’on déjà adopté.

imprimer cet article

3 Commentaires à "Un été d’utilisation et de tests de l’iPad et de ses applications"

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée