Un standard domotique à la française, est-ce raisonnable ?

x10 - knx

Ce que nous adorons en France, c’est créer des standards pour … la France ! Et le monde de la domotique n’a aucune raison d’y échapper. Orange, Thomson et Sagem, des sociétés bien de chez nous, certes avec un rayonnement international, souhaiteraient s’allier pour créer un standard de communication en domotique pour les équipements domestiques : de l’informatique à l’électroménager.

Quand je découvre cette new en tant qu’expert sur ce marché de la domotique, je reste très perplexe, voir je bondis sur mon siège.

Les standards existent déjà

Pourquoi aurais-je une telle réaction ? Un standard c’est merveilleux pour développer à grande échelle la domotique non ? Seulement il en existe déjà pas moins de 5 ou 6 disponibles en France. Si vous lisez régulièrement mon blog, vous connaissez les deux technologies les plus répandues :

  • Le protocole CPL X10 qui permet de réaliser une installation domotique sur courant x10 porteur. Ce standard venu des Etats-Unis existent depuis plus de 20 ans (les standards en domotique, ce n’est pas réellement nouveau !) et ses brevets sont libérés depuis pas mal de temps. Il existe donc une offre assez riche à prix très raisonnable, supportée par une vingtaine de fabricants dans le monde. Le X10 existe même sous une marque française XDOM, fabriquée par Domavenir et distribuée chez Leroy Merlin, Castorama et BHV. Ce standard est déjà parfaitement intégré avec l’informatique par des logiciels performants :
    – Pour les experts : le logiciel HomeSeer, que l’on fait tourner sur un petit serveur informatique, est soutenu par une très bonne communauté française : le forum de toute la domotique.
    – Pour les novices : le logiciel ExDomus s’interface avec un Media Center. Un logiciel français proposé par Digital Home Concept, société bordelaise.
    Le protocole X10 présente un excellent rapport-qualité prix, et il est déjà largement utilisé par une communauté française de professionnels et de passionnés. Chez hazeqo, nous réalisons la domotique de certains de nos projets en habitat communicant sur ce protocole. La convergence électricité, équipements électroménagers, informatique et internet est déjà au rendez-vous.
  • Le protocole BUS EIB KNX qui permet de réaliser une installation domotique sur un busKNX_France de terrain. Ce standard est européen et de grandes sociétés française telles Hager et Schneider Electric le soutiennent pleinement. Il offre tout ce que l’on attend d’une solution domotique : standard, performance et ouverture vers le monde informatique. Les prix commencent à être abordables pour de nombreux projets, et l’entrée en jeux de Schneider Electric face à Hager sur le territoire français devrait contribuer fortement à le rendre encore plus accessible en termes de prix. En Europe et surtout en Belgique ou en Allemagne, nous trouvons des dizaines de fabricants qui respectent ce standard dans leurs appareils électriques.
    Pour ce standard aussi, la convergence vers l’informatique et l’internet est une réalité, notamment avec la nouvelle offre de Digital Home Concept: ExDomus pro.
    Ce protocole impose la mise en place d’un bus de terrain, et de ce fait il s’adresse davantage aux professionnels de l’électricité pour la réalisation de l’installation. Chez hazeqo, nous travaillons déjà avec de nombreux électriciens sur cette technologie.

En dehors de ces deux standards, il émerge des solutions sans fil, tel Zwave et ZigBee (solutions américaines), à coté de protocoles propriétaires existants de grandes noms de l’équipement électrique tel Legrand, Somfy et Bubendorff, ou de la domotique tel Crestron, Lutron ou encore Xantech.

S’entendre entre experts

Le marché de la domotique est donc largement couvert par des standards plus ou moins ouverts, et où il est parfois difficile techniquement de les faire cohabiter dans un habitat. Nous vivons de vrais casse-têtes chinois quand un client souhaite créer une extension à sa maison, et qu’il est déjà équipé d’un portail Somfy, de volets roulants Bubendorff, et souhaite inclure de la domotique pour piloter simplement tout son habitat. Il serait préférable que les acteurs déjà présents essayent de s’entendre, et que les nouveaux n’en rajoutent pas une couche. Surtout quand ces acteurs n’ont aucune légitimité dans le domaine.

Certes Orange, fort de sa position de leader sur le marché de l’internet possède un pied dans la maison de ses clients, mais est-ce suffisant pour être fournisseur de matériels domotiques et être expert-créateur d’un standard ? A ce compte là, Renault aurait dû depuis longtemps proposer un standard pour la domotique des portes de garage et des portails ! Orange et les tentatives marketing sur la domotique, cela semble à la mode ces derniers temps, j’en parlais dans un précédent billet sur une livebox domotique. Une box de FAI domotique, pourquoi pas ? Si cela fonctionne simplement et beaucoup mieux que les offres TV ADSL (voir mon opinion dans ce même billet), mais alors sur les vrais standards du marché !

Il serait quand même plus rationnel et simple pour les clients et les professionnels de la domotique (mais pensent-ils aux besoins de chacun ?), que toutes ces box offrent des passerelles vers les standards de l’informatique et de la domotique. A ce moment là, les Livebox, Freebox, Club Internet box, Neuf box, xbox360 et playstation 3 offriraient des possibilités intéressantes pour l’habitat communicant.

imprimer cet article

6 Commentaires à "Un standard domotique à la française, est-ce raisonnable ?"

  • comment-avatar
    BAT6SUP 22 juillet 2009 (19 h 47 min)

    POUR QUE LES ELECTRICIENS, CREENT EN INTEGRALITE
    LEURS PROGRAMMATIONS, GESTIONS ET SUPERVISIONS TECHNIQUES EN TOUTE INDEPENDANCE !

    Conçu pour être utilisé sans aucune connaissance de langage et de développement spécifique en informatique .
    Il intègre une application répartie en deux parties distinctes .

    1. L’administration afin de permettre la configuration du système, les paramétrages de votre application,
    la création de tâches et les constructions graphiques dynamiques en temps réel.

    2. La partie interface simple utilisateur et super utilisateur.

    BAT-SUP Vous propose également toute une gamme de services pour la réalisation de vos projets et des produits complémentaires afin de concevoir vos réseaux et câblages électriques.

  • comment-avatar
    Eric 26 septembre 2007 (22 h 32 min)

    Merci pour ces précisions et ton analyse.

    Je n’avais pas perçu un couplage aussi fort avec le MCE dans l’offre LifeWare. Je voyais le MCE comme une interface utilisateur parmi d’autres (notamment des écrans tactiles personnalisables) et une dissociation serveur de média / serveur domotique.

    Et effectivement un MCE peu présenter des instabilités, ce qui n’a aucune conséquence pour les loisirs numériques, mais en revanche est plus navrant en domotique. C’est un constat que j’ai fait aussi, et de ce fait , je dissocie toujours la domotique du Media Center, avec par exemple un serveur dédié avec HomeSeer pour une installation X10. Une architecture domotique qui présente un très bon rapport qualité-prix. Jusqu’à présent, les installations réalisées de cette manière n’ont nécessité aucune intervention de maintenance sur le serveur domotique.

  • comment-avatar
    Alban 26 septembre 2007 (22 h 03 min)

    Le produit LifeWare que j’ai vu au CES est effectivement bien développé. C’est efficace et stable, tout du moins dans les démos. C’est plutôt évolutif en terme de plug-ins, stockage, zones, nombre d’écrans tactiles, etc. Cependant, il y a quelque chose qui me gène chez EI, c’est la dépendance à une base, Windows MCE.

    MCE est un produit accessible, pas typé haut de gamme, alors que les configurations EI sont clairement des configurations haut de gamme ! Au final, on paye cher pour un produit qui n’est pas ultime en soit. Ce qui me gène dans l’utilisation de MCE en tant que base, c’est le peu de personnalisation possible : autant graphique qu’ergonomique. Personnellement, je n’apprécierai jamais au quotidien de me balader dans les menus, de remonter dans un menu pour redescendre dans un autre dès que je veux contrôler un élément différent. Il n’y a pas de raccourcis possible ou la création possible de pages globales permettant de piloter un ensemble de fonctions et d’appareils sur un seul écran. On est donc loin des solutions type AMX et Crestron à ce niveau. Alors qu’on est dans les mêmes tranches de tarifs.

    Utiliser MCE comme base d’un système domotique/multiroom/serveur A/V, c’est une bonne solution pour toucher le plus grand nombre. Mais on ne s’intéresse pas aux spécificités de chacun, de son équipement et de sa maison. On en revient au même problème que Orange et sa box domotique. On a toutefois plus de chances que ce soit stable, grâce à cette personnalisation bloquée.

    Quoique, en s’appuyant sur un PC, la stabilité dans le temps n’est pas assuré. C’est le retour des intégrateurs américains qui utilisent des PC sous MCE haut de gamme depuis quelques temps déjà chez des clients : ca marche bien au début, et même bloqué dans MCE au niveau utilisateur, une instabilité apparaît parfois sur le long terme. Un automate qui ne sert qu’à ça, c’est quand même ce qui se fait encore de mieux. Ok, je reviens toujours à AMX et Crestron, des produits haut de gamme pas forcément accessibles à tous. Encore reste-t-il à comparer le total des éléments que l’on peut accumuler autour d’un PC domotique comparativement aux centrales AMX ou Crestron d’entrée de gamme. Parfois, la différence de prix peut ne pas être si énorme.

    Dans la domotique/multiroom sur IP, on a donc AMX, Crestron mais également Lagotek, Vantage InFusion, NetStreams et Superna. Ce sont ceux dont j’ai pu parler sur Multiroom. Il y avait également SkipJam racheté par Netgear, mais aucune nouvelle depuis…

    Pour ma part, je préfère donc laisser le PC sous MCE comme simple source d’un système global, et non pas comme le coeur du système.

  • comment-avatar
    Thierry 25 septembre 2007 (22 h 57 min)

    La finalité d’un standard ,c’est de ne pas être respecté ? non ?
    donc pas de panique :D

  • comment-avatar
    Eric 24 septembre 2007 (22 h 43 min)

    Merci pour tes précisions. Effectivement, comme tu le soulignes confier sa domotique à une box d’un FAI… Tu soulèves aussi un point très important pour une installation domotique : la personnalisation, et il serait illusoire de faire croire à tout un chacun qu’il puisse se créer son Home Sweet Home Domotique. Cela reste des technologies simples à utiliser, une fois paramétrer par des professionnels ou par des passionnés qui ne comptent pas leur temps.

    Il est vrai comme tu le publies régulièrement sur Multiroom que de plus en plus de produits offrent une passerelle IP :-) C’est d’ailleurs ce que l’on obtient pour les équipements électriques avec les logiciels comme HomeSeer et ExDomus Pro que je cite. Nous sommes sur la bonne voie du tout IP. A ma connaissance les produits de LifeWare seraient les plus aboutis dans ce domaine, je ne les connais que par le Web. A-t-on réellement une solution domotique IP ?

  • comment-avatar
    Alban 24 septembre 2007 (17 h 53 min)

    Excellent sujet sur lequel je suis bien d’accord avec toi. Je suis allé lire les commentaires du site où tu as trouvé la news et les premières réponses parlent d’elles-même : et si la box Orange domotique est aussi fiable qu’une Livebox ? Bien sûr, tout le monde n’a pas des soucis avec sa Livebox. Mais certains ont des "problèmes". Et dans la domotique et l’automatisation, on ne peut pas se permettre d’avoir le moindre problème d’instabilité qui peut se révéler catastrophique ! Un problème une fois, passe encore, on peut lui laisser le bénéfice du doute. Deux problèmes et la box domotique part à la poubelle.

    Orange n’a aucune légitimité pour se lancer dans un tel projet, aucune expérience, et avec, à mon avis, des solutions qui se voudront grand public et universelles, ce qui est incompatible avec la domotique. La domotique, c’est aussi les technologies que je veux utiliser, adaptées à ma maison (alors qu’aucune maison n’est identique), la compatibilité avec les autres appareils que je possède, etc. Et non pas un truc universel qui marcherait de façon identique chez tout le monde.

    Maintenant, concernant les normes, le consensus se dirige vers le tout sur IP. On peut avoir une norme spécifique, un langage propriétaire, tant qu’une passerelle vers IP est disponible, c’est gagné ! Aux constructeurs à bien le prévoir et tout ira bien. Un exemple parmi tant d’autres : les derniers amplificateurs home cinema Denon peuvent se piloter par le réseau. Lorsque tous les appareils HiFi, home cinema, multiroom, électroménagers, de confort ou de sécurité auront leur prise réseau, il suffira de stocker dans une passerelle locale avec serveur web (un appareil spécifique, un mini PC, un système de contrôle type AMX/Crestron, etc.) le site web de sa maison appelant les pages correspondantes à chaque appareil. Le contrôle global n’en sera que plus simple et on n’aura plus à se soucier des normes propriétaires.

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée