Test du lecteur réseau HiFi SOtM sMS-100 – compatible AirPlay, DLNA, DSD et Squeezebox

Test du lecteur audio et réseau SOtM sMS-100 - de la haute qualité HiFi

Depuis la fin de commercialisation de la Squeezebox Touch, il est difficile de trouver un remplaçant dans le domaine du lecteur musical réseau. Aujourd’hui tous les constructeurs historiques de la HiFi proposent un modèle connecté pour profiter d’une collection audio dématérialisée. Si nous prenons deux leaders reconnus : Sonos dans le domaine de la musique dématérialisée et Cabasse dans celui de la HiFi, aucun des deux n’a réussi à proposer un lecteur réseau répondant aux exigences de la haute qualité musicale avec une interface utilisateur simple. Sonos est incapable de traiter les fichiers audio master HD 24 bits / 96 kHz. Cabasse propose une application de pilotage avec une ergonomie décevante. La bonne surprise est venu de SOtM, constructeur coréen connu pour ses composants informatiques audiophiles. Il nous propose depuis le début de l’année 2014 son lecteur sMS-100 digne de remplacer la Squeezebox Touch. Tout en reprenant son lecteur logiciel Squeezelite, le sMS-100 apportent des fonctions supplémentaires comme la diffusion par AirPlay et la lecture des fichiers audio DSD. Avons-nous le lecteur réseau HiFi ultime ? Pour tout vous dire nous en somme pas très loin, surtout au regard de son prix raisonnable de 500 € pour un streamer musicale de haute qualité sonore !

Coté matériel : un streamer jusqu’à 24 bits / 384 kHz

Chez SOtM la philosophie est simple : le strict minimum pour une restitution audio maximum. Lors de la grande époque de la Squeezebox Touch, tout le monde s’accordait à trouver le “petit” lecteur de Logitech excellent pour son prix (249 € seulement) et très complet : écran tactile, WiFi, DAC Wolfson 24/96 et lecture par USB intégrés. Les plus puristes d’entre nous estimaient que l’écran tactile et le WiFi pouvaient perturber la qualité de restitution sonore. Que le DAC Wolfson était correcte mais bien en dessous des convertisseurs audio milieu et haut de gamme, ainsi  l’absence de sortie numérique USB était gênante avec la nouvelle génération de DAC USB.

Le lecteur SOtM sMS-100 compatible Squeezebox pour la lecture des musiques en réseau

SOtM s’est certainement inspiré de ces remarques, publiées sur de nombreux forums, pour rédiger le cahier des charges de son lecteur réseau et nous proposer le sMS-100. Ce dernier intègre tout le savoir faire électronique de la société coréenne dans le domaine de l’audio “informatique” – comprendre : le traitement du son issu d’un disque dur ou du réseau. Le flux sonore de vos fichiers est alors streamé sans perturbation vers votre DAC. Les puristes et les mélomanes apprécieront :

  • Un châssis aluminium habille le lecteur.
  • Aucun écran de contrôle ne vient perturber la circulation du flux audio.
  • Une connectique réseau par câblage RJ45 assure un transfert fiable.
  • Une sortie numérique audio au format USB uniquement : là est tout le savoir faire de SOtM reconnu mondialement pour ses cartes USB Audiophiles sans jitter matériel.

Une connectique USB pour du 100% numérique

Contrairement à la Squeezebox Touch ou de nombreux lecteurs réseau, le SOtM sMS-100 ne dispose d’aucune sortie audio analogique.

Ce lecteur streamer HiFi est donc à connecter à un DAC USB afin de convertir vos flux audio numériques en analogique pour votre amplificateur.

Vous vous demandez certainement l’intérêt des 2 autres prises USB ? Elle permettent d’utiliser aussi le lecteur comme un mini-serveur audio, en branchant un disque dur USB. Je reviendrais sur cette fonction.

Coté logiciel : de l’AirPlay, du DLNA et le monde Squeezebox

lecteur-reseau-musical-hifi-compatique-squeezebox-air-paly-dlna

Pour la partie lecture logicielle et le pilotage du lecteur, SOtM a observé le marché et nous proposent tout simplement des solutions simples et éprouvées :

  • Un noyau Linux ultra optimisé avec une interface Web pour la configuration.
  • Un lecteur interne compatible AirPlay.
  • Un lecteur interne compatible DLNA.
  • Un lecteur interne compatible Squeezebox.

Ces 3 modes nous permettent d’utiliser notre environnement de musique dématérialisée favoris.

AirPlay pour les pro Apple

Passons vite sur l’AirPlay, certes c’est sympa de lancer la musique stockées sur mon iPhone ou de lire les flux de mon application Qobuz mais cela reste très anecdotique dans une approche HiFi : une large collections d’albums CD ne tient pas dans les 64 Go de mon smartphone. De plus mobiliser mon téléphone pour écouter en streaming Qobuz, il y a tout de même plus pratique !

DLNA pour l’universalité

Si toute votre musique est stockée sur votre PC et gérée par l’audiothèque JRiver, le SOtM sMS-100 sera alors votre lecteur DLNA à piloter via l’application JRiver ou depuis votre ordinateur. Vous conservez vos habitudes et vous vous affranchissez de la carte son de votre ordinateur ou de la nécessité de le relier à un DAC USB. Ici les deux éléments : votre ordinateur et votre lecteur réseau communiquent par le réseau de la maison, vous laissant bien plus de liberté dans l’installation des équipements.

Squeezelite pour le monde Squeezebox

C’est ce dernier environnement qui m’a séduit chez SOtM. Retrouver l’écosystème Squeezebox :

Si vous suivez ce blog depuis quelques années vous connaissez sûrement cet environnement audio, je vous invite à le redécouvrir dans ma série d’articles ici.

SOtM a donc embraqué dans son lecteur, le logiciel Squeezelite. Le sMS-100 se comporte alors comme n’importe quelle Squeezebox.

Pour moi cet environnement présente 3 avantages majeurs :

  • La plateforme serveur LMS gère parfaitement de très grosses collections d’albums et de fichiers audio du moment que celui-ci est hébergé sur un NAS de qualité comme Synology ou un serveur audio dédié comme le Riplay. Disponible depuis 10 ans, le LMS accueille de nombreux plugins pour gérer toutes les services de streaming, comme Qobuz par exemple.
  • Le lecteur Squeezelite couplé à un noyaux Linux et des composants électroniques de qualité offre une lecture neutre. Il se “contente” de streamer vos données depuis le serveur sur le réseau vers sa sortie USB à destination d’un DAC. L’image sonore est intacte et sans timbre. C’est votre DAC, votre amplificateur et vos enceintes qui donnent la musicalité.
  • Enfin toute cette qualité matériel et logicielle est inutile s’il est fastidieux de choisir un morceau de musique dans sa bibliothèque numérique. Le SOtM SMS-100 est une Squeezebox, donc je pilote ce lecteur par l’excellente application iPeng 8 depuis mon iPhone ou mon iPad. Pour moi cette application est une des meilleurs du marché, je la préfère même à l’application Sonos, pourtant une référence du genre. Coté Android, vous trouverez aussi de très bonnes applications.

Une mise en route très simple

Le décor est planté. Le SOtM sMS-100 est une Squeezebox – en tout cas c’est ainsi que je l’utilise et je vous conseille ce mode. Sa mise en route est très simple, coté lecteur lui-même, vous branchez l’alimentation, le câble RJ45 vers votre réseau et le câble USB vers votre DAC.

Schéma de l'installation HiFi avec un serveur, un lecteur et un DAC USB

Aucun écran et aucun bouton n’étant présent sur le lecteur lui-même. La configuration rapide se déroule depuis votre ordinateur et depuis son navigateur Web. Oui, effectivement il vous faut un ordinateur, mais en même temps si vous êtes passés à la musique dématérialisée, vous devez posséder ce dernier ;). La configuration – en 3 min – du SOtM se réalise depuis votre navigateur Web, vous n’avez donc pas à vous préoccuper de votre environnement Linux, MacOS ou Windows, cela fonctionne ! Vous pouvez même réaliser cela depuis votre tablette iPad ou Android.

Interface Web de paramétrage du SOtM sMS-100

 

Par son interface Web, vous choisissez son mode fonctionnement parmi : AiPlay, DLNA, Squeezelite

 

Interface Web de paramétrage du SOtM sMS-100

Je conseille fortement le mode “Squeezelite” pour bénéficier d’une réelle Squeezebox comme lecteur audio.

Comme vous lisez mon blog, comme vous me faites confiance, il ne vous reste plus qu’à activer le mode Squeezebox et installer un LMS sur votre ordinateur ou utiliser un de nos serveurs proposés sur La Boutique : NAS Synology ou le Riplay, ils sont pré-configurés pour le SOtM.

Le mode Squeezebox

Votre SOtM sMS-100 est une squeezebox. Vous allez tout simplement l’utiliser comme une Squeezebox Classic, une Squeezebox Touch, une Squeezebox receiver/duet ou encore une Squeezebox Radio.

Si vous ne connaissez pas ce monde musical 100% numérique. Les principes sont simples :

  1. Le serveur LMS gère votre collection logiciel pour la distribuer sur votre réseau. Ce serveur ne se contente pas d’être un simple serveur UPnP/DLNA. Il apporte des améliorations très intéressantes : web radio, services de streaming audio et autres plugins de personnalisation. Une fois paramétré, il s’oublie et vie sa vie sur votre serveur. Vous n’interagissez qu’avec votre lecteur
  2. Le lecteur Squeezebox, en l’occurrence le sMS-100.
  3. L’application de pilotage Squeezebox sur votre smartphone ou votre tablette tactile iOS / Android.

Pour piloter un lecteur Squeezebox, vous le réalisez depuis une interface Web – pratique quand vous êtes devant votre ordinateur. C’est de cette manière que nous gérons nos musiques au bureau et dans le showroom :

Interface web pour Squeezebox

Chez vous cela sera surtout depuis votre iPhone ou votre iPad. Pour commencer vous pouvez utiliser l’application gratuite Squeezebox proposé par Logitech. Elle fonctionne très bien, elle est gratuite mais ne présente pas l’ergonomie d’iPeng. Je vous invite donc à investir la modique somme de 7 € pour iPeng 8.

L’accès à toute la bibliothèque musicale stockée sur le serveur pour une lecture sur le SOtm sMS-100

L’accès à toute la bibliothèque musicale stockée sur le serveur pour une lecture sur le SOtm sMS-100

Gestion depuis iPeng de tous les lecteurs Squeezebox pour le multiroom audio

Gestion depuis iPeng de tous les lecteurs Squeezebox pour le multiroom audio

sotm-sms100-lecteur-reseau-hifi-compatique-squeezebox-qobuz.PNG

Une parfaite intégration du service de streaming Qobuz

Comme je le citais, cette application est une des meilleurs que j’ai pu tester pour piloter un lecteur musical réseau : la navigation dans la collection d’albums est rapide, la création et l’organisation des listes de lecture simple. Si vous avez plusieurs Squeezebox ou SOtM, vous les pilotez simplement en lecture ou en synchronisation. Vous accédez aussi à toutes les Web radio et les services de musique en ligne : Deeze, Spotify, Qobuz, etc. Le lecteur SOtM réagit très rapidement.

L’écoute musical du lecteur SOtM sMS-100

logo-deezer-spotify-classicals-radio-qobuz

logo-mp3-flac-wma-wav-itunes

Tous les formats audio sont supportés par le couple serveur LMS et sMS-100 : d’une résolution jusqu’à 24 bits pour 192 kHZ. SOtM annonce même une fréquence supportée jusqu’à 384 kHz, mais je n’ai pas de fichiers pour tester. Tous les formats de fichiers sont lus : AAC, AIFF, ALAC, FLAC, MP3, WAV.

Système HiFi avec un lecteur SOtM sMS-100 et un DAC SOtM sHP-100

A l’écoute, il est venu remplacer ma Squeezebox Touch et il est accompagné par le DAC SOtM sHP-100. Ce joli monde est amplifié par une électronique Heed de la gamme Obelisk pour une écoute sur des enceintes Triangle. Je reconnais que ces colonnes auraient besoin d’être remplacées pour être  à la hauteur de mon ampli et du couple SOtM.

Mes premières écoutes comparatives ont été réalisées avec la Squeezebox Touch. Là il n’y a pas photo, après une période de rodage d’une cinquantaine d’heures le couple SOtM me propose un rendu très agréable : j’ai gagné en profondeur, je redécouvre mes morceaux favoris avec plus de détails et surtout plus de relief. Les instruments musicaux prennent place avec précision devant moi. Les voix des chanteurs sont davantage mis en avant et avec un grand naturel. Là où je trouvais que mes enceintes manquaient un peu de grave, je retrouve des basses plus marquées et plus propres. Le sentiment premier qui vient est : “plus de naturel et moins numérique”.

Un véritable streamer audio sans les contraintes informatiques

Quand on passe au dématérialisé, nous pouvons passer des heures à choisir les composants, les logiciels, à tester des configurations et des paramétrages. Le lecteur SOtM sMS-100 vous affranchit de toute cela. La musique numérique redevient simple. Cette simplicité et la qualité audio obtenue sont très largement partagés par les participants sur le forum Audiophile. Si vous avez le courage, je vous invite à lire les quelques 59 pages du sujet “mini serveur SOTM SMS-100”. Personne n’a été déçu par ce lecteur.

Petit précision, tout comme la Squeezebox Touch pouvait aussi accueillir un disque USB avec vos fichiers musicaux, le lecteur sMS-100 dispose aussi d’un serveur LMS light intégré. Je n’ai pas testé cette fonction car j’imagine qu’elle présente les mêmes limites que sur son ainée : au delà de 200 à 300 morceaux de musiques, la navigation dans la collection musicale est lente. Et assurément des plugins comme Qobuz ne serait pas réactif. Je vous déconseille cette fonction, il faut privilégier un serveur indépendant sur votre réseau.

Le lecteur audio numérique de votre installation HiFi

Certes le budget de 500 € pour ce lecteur n’est pas anodin. Comparé à des lecteurs réseau comme le Sonos Connect – proposé à 349 € tout de même. Le gain qualitatif est important sans parler de la compatibilité avec les formats audio HD qui vous fera faire un bon énorme dans vos écoutes musicales.

Pour ma part, je comparais le lecteur SOtM à un PC audiophile que beaucoup essayent de se constituer. Très rapidement la somme des composants atteint le même budget et vous réserve de longues nuits de paramétrages et de tests afin de trouver la configuration optimale entre votre disque dur SSD, votre OS, votre sortie USB et les logiciels nécessaires. Certains me diront : “Oui mais le PC fait office de serveur, d’ordinateur et de lecteur”. Mais vous savez très bien que pour obtenir un PC Audiophile il faut le dédié à ce seul usage. Un lecteur SOtM sMS-100 est tout petit, absolument silencieux et très robuste. Des qualités que vous n’obtiendrez jamais sur un ordinateur.

Comparé à de nombreux lecteurs réseaux audio du marché de milieu de gamme chez Cabasse, Cambridge ou Pioneer,  le SOtM semble bien au dessus d’après de nombreux utilisateurs. Coté interface tactile l’application iPeng 8 est un must, rares sont les lecteurs réseau à proposer une telle ergonomie !

Comparé aux les lecteurs haut de gamme de chez Naim ou Linn, est-ce vraiment nécessaire d’investir 3 à 4 fois le prix du SOtM ? Je préfère garder ce budget pour un DAC séparé et donc créer un système plus évolutif. J’aime l’idée d’avoir un serveur de rip / stockage, un streamer audio réseau et un DAC. Chaque élément peut évoluer au gré de mes besoins et de mon budget.

Comparé aux lecteurs du marché, il lui manque peut-être des sorties numériques au format toslink / coaxiale pour une compatibilité avec un plus grande nombre de DAC. Mais tous les convertisseurs sont USB maintenant non ?

J’ai aimé

  • Le mode Squeezebox.
  • La neutralité du rendu sonore et sa richesse.
  • Le design sobre.
  • Son rapport qualité / prix.

J’aurai aimé

  • Une sortie numérique optique Toslink.
  • Une sortie numérique coaxiale.
  • Une connexion WiFi.

 

La Boutique d'Eric - multimédia - multiroom à Lyon
Lire la fiche technique et test sur la boutique
streamer-hifi-reseau-sotm-sms-100
Achetez sur La Boutique d'Eric
imprimer cet article

11 Commentaires à "Test du lecteur réseau HiFi SOtM sMS-100 – compatible AirPlay, DLNA, DSD et Squeezebox"

  • comment-avatar
    Grivelou 13 novembre 2016 (13 h 00 min)

    Bonjour,

    Je suis votre blog avec beaucoup d’intérêt. Je possède une Squeezebox Touch qui fonctionne avec LMS sur un NAS Synology DS212j+ et un ampli numérique NuForce DDA-100 avec des enceintes RAM Osiris et depuis peu, je me demande comment améliorer mon système. Ma question: cela vaut-il la peine de mettre un DAC entre la Touch et l’ampli ? La scène sonore sera-t-elle clarifiée ?

  • Vos musiques dans toutes les pièces de la maison : les principes de base pour placer vos enceintes - Loisirs et habitats numériques 23 mars 2015 (11 h 40 min)

    […] Test du lecteur réseau HiFi SOtM sMS-100 – compatible AirPlay, DLNA, DSD et Squeezebox […]

  • comment-avatar
    Yves 2 mars 2015 (10 h 57 min)

    Bonjour,
    Je me pose deux types de questions.
    – La liaison avec un DAC USB : Est-ce que cela aurait du sens de coupler le SMS-100 à une paire d’enceintes Audioengine A2+ par exemple? Ou bien plutôt avec un DAC USB comme le D3 d’Audioengine ou le Dragonfly d’audioquest lui même relié à des enceintes amplifiées?
    – Comment ne pas perdre la capacité sans fil des squeezebox?

    Merci pour l’article.

  • comment-avatar
    Eric 24 janvier 2015 (12 h 17 min)

    @Viac
    Merci pour vos retours. Pour ma part, je suis issu de l’informatique donc effectivement j’ai dû mal à saisir le concept de rodage de composant électronique – mon esprit binaire ;) Pourtant dans les faits, tous les lecteurs réseau qui me passe entre les mains se comportent mieux après quelques heures de fonctionnement ! Et je dissocie bien le temps de chauffe sur une séance d’écoute et les heures de fonctionnement sur plusieurs jours. Effet placébo alors ?

    Nous avons publié un 1er test du Bluesound Vault ici :
    http://www.ericboisseau.com/test-bluesound-vault-lecteur-audio-reseau-haute-fidelite/
    La qualité sonore est au rendez-vous, le choix entre une solution Bluesound ou SOtM est plus une question de philosophie, l’approche est différente :

    – Bluesound est un produit tout-en-un : rippeur, stockeur, lecteur, dac interne ou externe, le tout soutenu par une technologie logiciel propriétaire proposée par Bluesound (NAD)
    – SOtM est un streamer uniquement, un serveur externe (comme notre Riplay ou un NAS) est nécessaire avec le logiciel Logitech Media Server (Squeezebox) et un DAC externe impératif.

    Je préfère l’ouverture de SOtM : le logiciel Logitech Media Server, issue du monde Squeezebox est open-source et soutenu depuis 10 ans par une forte communauté, il évolue encore, la version 7.9 propose le support du format audio DSD par exemple. Des plugins permettent d’ajouter des fonctions, indépendamment des accords commerciaux (par exemple le plugin Qobuz : http://www.ericboisseau.com/ecouter-qobuz-squeezebox-installer-abonnement-musical-toute-maison/ )
    Pour le serveur, je préfère m’appuyer sur un serveur indépendant sous Linux (comme les NAS Synology) ou sous Windows (comme nos Riplay), cela permet de mutualiser avec des fonctions de sauvegarde de fichiers ou de gestion des films.

    Le choix est donc : du tout-en-un propriétaire ou des briques ouvertes, et en tenant compte aussi des considérations réseau, encombrement et prise en main… ?

    Un test de l’enceinte Bluesound Pulse est en cours, mes premières écoutes comparatives avec la Sonos Play:5 donne un bel avantage à Bluesound, surtout sur l’écoute des fichiers HD, pour une enceinte tout-en-un elle se montre perfomante sur ce format là.

  • comment-avatar
    viac 24 janvier 2015 (10 h 54 min)

    bonjour

    intéressant mais je pense qu il n est plus seul, le vault de la gamme bluesound fait a mon avis aussi bien mais il semble un peu plus cher.
    je trouve votre blog très sympathique et informatif ( j aimerais un test bluesound pulse qd a ses qualités sonore, au regard d un sonos play 5 voir d une paire d enceinte milieu de gamme comme la monitor audio silver 2).
    Par contre je suis désolé, le rodage de l’électronique, je n y crois pas une seconde, cela n existe pas, je viens de l electronique et dans mes connaissances je ne connais aucun chercheur qui connaisse le rodage d une diode, d une résistance, d un condensateur ou d un circuit numerique, pas plus qu une tortue flashée a 100 km

  • Idée #22/24 : ajoutez les sources numériques à votre chaine HiFi - Loisirs et habitats numériques 22 décembre 2014 (16 h 42 min)

    […] vous invite à relire mes tests sur le Sonos Connect et le SOtM sMS-100 pour un noël tout en musique […]

  • comment-avatar
    Eric 21 décembre 2014 (12 h 15 min)

    @Blued
    Vous évoquez sûrement le titre de notre newsletter : http://goo.gl/q40OGU

    Nous avons voulu attirer votre curiosité, navré de vous avoir déçu mais ce titre a le mérite de connaitre votre point de vue, je vous en remercie. Si nous avions titré : « Presque une nouvelle SB Touch sans l’écran, sans le DAC pour le double du prix » … vous auriez peut-être même pas lu l’article.

    Comparer le SOtM sMS-100 à un Raspberry, c’est que vous n’êtes sûrement pas sensible à la qualité HiFi. Avec un Raspberry vous faites de la sonorisation, avec le lecteur SOtM vous écoutez de la musique. Les besoins ne sont pas les mêmes. Effectivement dans les deux cas, sMS-100 et RaspBerry savent gérer une playlist et faire du son. Après c’est comme en automobile, tous les modèles ont 4 roues et vous emmènent d’un point A à un point B. Tout est question de performance, de confort, de plaisir et de budget ensuite ;)

    Vous avez raison, la SQ T a connu son succès pour son écran tactile et son DAC interne. Mais aujourd’hui plus aucun constructeur en HiFi (même d’entrée de gamme) ne proposent un écran intégré à son lecteur réseau : BlueSound, Cabasse, Denon et Sonos. On trouvera des écrans de pauvres qualités chez Cambridge et Pioneer mais là encore l’application smartphone et tablette est plus confortable.

    En évoquant la solution DIY avec un Raspberry et un DAC Sabre, vous soulignez la grande qualité de l’écosystème Squeezebox : son ouverture ! C’est pour cette raison que j’évoque régulièrement celui-ci sur mon blog. Pour moins de 100 € vous créez un lecteur parfait pour le multiroom et pour 500 € des constructeurs créent des lecteurs de haute qualité HiFi qui surpasse bien des streamers à plus de 1500 €.

  • comment-avatar
    Eric 21 décembre 2014 (12 h 01 min)

    @Bertrand
    Si tu n’as que le WiFi disponible vers ton système HiFi, il existe de nombreux solutions pour récupérer ce signal WiFi est créer un réseau câblé ethernet RJ45 comme par exemple chez TP-Link : http://www.materiel.net/connexion-wi-fi/tp-link-repeteur-wi-fi-n-tl-wa850re-87373.html
    Pour la fiabilité de la SQ Touch, elle semble très bonne (je crois les doigts), je possède les 1er modèles depuis 5 ans sans aucun soucis. Nos clients ne nous font pas de retour sur des pannes. Les pannes ont toujours eu lieu lors des 1ères semaines sur des problèmes d’écran donc … Pour garantir leur pérennité, je conseille l’onduleur, les chocs électriques et les micro-coupures sont leurs pires ennemies.
    Merci pour les encouragements.

  • comment-avatar
    Blued 21 décembre 2014 (11 h 40 min)

    Très déçu par cet article au titre très accrocheur !
    Chouette enfin une SQB Touch like !
    En fait pas du tout, car c’est là un simple lecteur de source, que je peux faire pour beaucoup moins cher avec une raspberry et un DAC (type Sabre), le tout pour moins d’une centaine d’euros (et en plus, j’aurais le wifi…)

    Pour moi, la SQB T, c’est surtout son écran et ses sorties analogiques.

  • comment-avatar
    bertrand 21 décembre 2014 (11 h 15 min)

    ouais bon matériel apparement,mais quand même pas de wifi! c’est juste pas possible.je ne me vois pas tirer un cable de ma box à ma chaine.
    mais quand le vrai remplaçant pour la sqbt?
    la mienne a 3 ans ,est ce que tu as des retours sur la fiabilité de la sqbt?je sais c’est de l’électronique donc pas de pièce en mouvement donc moins de pannes.
    mais vu le peu de remplaçantes la panne fait peur.salut bonnes fêtes de noel et continue ton blog qui est très bien

  • comment-avatar
    DMC Technology 20 décembre 2014 (14 h 47 min)

    Bonjour,
    Que dire? Très franchement un article super, bien écrit, et qui présente tellement bien le produit qu’on a envie d’une seule chose, le tester, là, tout de suite. En tout cas une bonne solution en effet à réfléchir pour les audiophiles qui veulent se faire plaisir sans pour autant se ruiner.
    Merci pour ce partage.

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée