Test de l’enceinte nomade Bluetooth Riva S

Qu’on se rende en voyage d’affaire, qu’on parte en vacances ou qu’on sorte simplement le temps d’une soirée, il n’est pas rare d’emporter avec soi un appareil pouvant diffuser de la musique, un baladeur audio musical pour soi par exemple, ou un téléphone pour une écoute en groupe. Hélas, le problème d’une écoute sur téléphone, c’est est qu’elle est souvent gourmande en terme de ressources et la batterie ne tarde pas à être dans le rouge. De plus, les constructeurs de téléphone dénigrent très souvent la qualité des composants nécessaires à une bonne restitution musicale. C’est pourquoi le choix d’emporter également une enceinte nomade s’avère très pratique. Non seulement elle pourra recharger votre téléphone via un câble USB pendant que votre Bluetooth est activé pour envoyer de la musique sur l’enceinte, mais elle vous permettra aussi et surtout d’écouter votre musique et/ou celle de vos collègues et ami(e)s à pleine puissance et de meilleure qualité.

Présentation de la Riva S

L’enceinte nomade Riva S se démarque par sa légèreté (700 grammes). Elle possède 7 hauts-parleurs, répartis sur tous les côtés, pour une diffusion sonore englobant toute la pièce. Son apparence, épurée avec ses six boutons tactiles et massive pour sa taille, en fait une enceinte qui inspire confiance quant à sa qualité.

Riva S - Vue de profil de l'enceinte nomade

Vue de profil

L’équipe de RIVA AUDIO possède plus de 100 ans d’expérience dans la conception et la création d’expérience audio. Elle a crée l’installation sonore de concerts emblématiques tels que ceux de Led Zeppelin, Jimi Hendrix, Bob Marley ou encore The Who. - Riva Audio

Composition du pack :

  • L’enceinte RIVA S Bluetooth
  • Une alimentation secteur externe
  • Un câble de connexion mini-jack de 3.5/3.5 mm de 11.4 cm
  • Un connecteur RCA
  • Une patine en plastique pour protéger les connectiques
  • Un sac de transport
  • Un guide utilisateur

 

Les connectiques de la RIVA S

Les connectiques de la RIVA S

Premières impressions 

Le vrai + par rapport aux autres enceintes nomade est son sac de transport adapté. Cependant, la prise secteur ne peut pas y rentrer, il faudra la stocker ailleurs.

Riva-S avec sacoche de transport

La Riva S avec sa sacoche de transport

Avant toute chose, j’ai tenu à faire marcher l’enceinte nomade sans notice, une bonne façon de savoir si l’enceinte à un fonctionnement intuitif ou non. Après avoir appuyé sur le bouton de démarrage, j’appuie sur le logo Bluetooth et j’active le Bluetooth sur mon téléphone pour permettre l’appairage. Je diffuse ensuite la musique sur mon téléphone, qui passe sans problème sur l’enceinte. Pas besoin d’application (même s’il en existe une). Une connexion NFC aurait été un plus.

Les promesses de la Riva S

L’enceinte Riva S nous fait miroiter de nombreuses promesses, que vous pourrez retrouver en partie sur la fiche produit de la boutique. Sont-elles tenues et si oui, que valent-elles ?

Une application pour contrôler à distance sa Riva S

Dans le manuel de démarrage rapide qui présente 4 étapes essentielles à suivre pour utiliser la Riva S, la dernière consiste à télécharger l’application Riva Audio, disponible pour iOS et Android. Disposant d’un téléphone Samsung J3 2016, je télécharge l’application Android.

Il faut d’abord appairer l’enceinte via les paramètres Bluetooth, sinon l’application ne la reconnait pas. Une fois que c’est fait, vous arrivez sur une interface aussi épurée que l’enceinte.

Sur cette interface, vous pourrez contrôler le volume sonore de la Riva S, le passage d’une piste à l’autre et la mise en pause de la musique. Vous pourrez également activer le mode puissance, qui rajoute quelques décibels de plus sur les musiques calmes. L’application est cependant incapable de gérer les playlists des applications de streaming, impossible de changer de morceau en écoutant de la musique sur Deezer par exemple. Il n’y a pas non plus de possibilité d’écouter la radio depuis l’application. Autant piloter directement sa musique depuis Qobuz ou Deezer. Elle peut éventuellement être utile pour passer en mode puissance sans avoir à le faire depuis l’enceinte ou pour regarder le pourcentage de batterie restant.

Screenshot_2016-08-19-09-57-37

L’interface de l’application Riva Audio sur smartphone

Screenshot_2016-08-19-10-02-39

Vous pouvez également opter pour une interface noire

L'application Riva S sur iPad

L’application Riva S sur iPad

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’enceinte peut également être pilotée par deux appareils de façon simultanée, téléphone ou tablette. Cette fonction, appelée mode soirée, peut être activée grâce à une combinaison de touches. Vous appairez d’abord un appareil, vous activez le mode soirée, puis vous appairez le second appareil. J’ai testé cette fonctionnalité avec mon téléphone Samsung J3 2016 et un iPad. Le son du téléphone Samsung J3 présentait plusieurs coupures alors que l’iPad ne présentait aucun défaut. La qualité de connexion dépend peut-être des appareils que l’on souhaite appairer en même temps. Un plus, une chose suffisamment rare pour être soulignée, la Riva S propose une voix française pour prévenir de l’appairage d’un appareil ou de l’activation du mode soirée.

Préparation de l'appairage avec l'IPad

Préparation de l’appairage avec l’IPad

Une enceinte nomade audiophile

L’enceinte nomade Riva S dispose de la norme Bluetooth AptX, elle a donc les capacités de retranscrire un son en qualité CD. Pensée pour être baladée partout et emmenée en voyage, son poids est raisonnable (700 grammes, plus légère qu’un mac book air 11 pouces ), elle promet une autonomie de 13 heures. Pour l’avoir testée, vous pourrez peut-être tenir 13h, mais à moyenne ou faible puissance, ce qui arrive très rarement, car le volume a besoin d’être poussé au moins à 70% pour obtenir une restitution correcte. Comptez plutôt sur une tenue le temps d’une soirée, soit environ 9 heures, ce qui est très peu comparé à d’autres enceintes similaires. La Cambridge Audio G5, à titre de comparaison, peut tenir 14h à 70% du volume.

Elle promet également une vraie stéréo en couplant deux Riva, mais n’en ayant qu’une seule en test, je ne pourrais tester cette fonctionnalité.

J’ai été assez bluffée de la qualité sonore sortant de la Riva S pour sa taille et son faible poids, en particulier en m’éloignant d’elle, en bougeant dans la pièce, le son est uniforme, on ne ressent pas ou très peu d’affaiblissement du son, que ce soit en la mettant au centre de la pièce ou dans un coin de cheminée. Il faut dire qu’avec 7 hauts-parleurs répartis à 360°, la Riva S possède toutes les qualités pour englober toute la pièce de son.

Vu éclatée de la Riva S

Vue éclatée de la Riva S. Source : http://rivaaudio.fr/

Je vous conseille de laisser activer le mode puissance au détriment de la batterie, en particulier pour les musiques plus douces ou classiques. Je ne ressens pas de saturation notoire, les graves et les aigus restent audibles même à pleine puissance, mais les medium ont parfois du mal à se détacher du reste. Quelques bruits parasites légers lors de l’écoute de musiques classiques.

Cela reste malgré tout une enceinte nomade, et leurs capacités restent limitées. Peut-on parler d’enceinte audiophile ? La Riva S est une bonne enceinte pour écouter de la musique en soirée ou pour disposer d’une source sonore de bonne qualité lors d’un voyage, mais je n’irais pas jusqu’à parler de qualité HiFi.

Une enceinte polyvalente

.L’enceinte Riva S peut remplacer le son de votre télévision, lorsque vous regardez une émission où jouez à un jeu vidéo. Elle peut aussi remplacer le son de votre téléphone lorsque vous passez un appel, rendant un son clair et cristallin. Je n’ai pas réussi à utiliser la fonctionnalité main libre. Que ce soit en appelant la messagerie ou en recevant un appel, l’enceinte émet un bruit très pénible et inaudible. De plus, l’enceinte perd la connexion après l’appel passé, et je devais redémarrer l’enceinte pour pouvoir réécouter de la musique.

Vous pouvez également utiliser votre enceinte dans votre salle de bain ou à l’extérieur par temps de pluie. Si vous n’oubliez pas de remettre le petit plastique couvrant les connectiques, l’enceinte est parfaitement étanche.

Le + : il est fourni une sacoche de voyage ainsi que des prises secteurs internationales. Pratique, car même si le chargeur ne rentre pas dans le sac de transport, au moins l’enceinte est protégée.

Des codes boutons pour des fonctions complémentaires

L’enceinte nomade Riva S nous propose pas moins de 13 combinaisons différentes pour des fonctions complémentaires.

Raccourcis Riva S

Serais-je en train de lire un guide de combos pour jeu de combat Playstation ?

Appuyer sur les boutons – et + pour passer à la piste suivante. Appuyer sur les boutons S et Bluetooth pour passer à la piste suivante. Les boutons Bluetooth et Son pour activer le mode puissance (4dB de gain pour les pistes les plus calmes). Difficile de retenir ces combinaisons en une seule lecture. L’idée de seulement six gros boutons sur le dessus de l’enceinte est bonne, mais pas dans ce cas précis. Il y a en effet beaucoup trop de fonctionnalités, il aurait fallu repenser les signes : en mettre deux par boutons par exemple et ajouter un autre bouton qui permettrait de permuter entre les deux possibilités. Augmenter le nombre de boutons, au moins pour passer d’une piste à l’autre, aurait également été appréciable.

Conclusion

Mon impression générale sur cette enceinte reste bonne, malgré quelques petits travers. Nous avons là une enceinte nomade de bonne qualité, en particulier lorsque le son est poussé à son maximum. Parfait pour un usage en soirée avec son mode spécifique. Avec sa sacoche de transport, elle se glisse facilement dans une valise ou un sac et reste bien en place pour partir en voyage en musique. Pour un usage nomade dans votre maison, je vous conseille cependant d’opter pour la Cambridge Audio G5. La Riva S pourra quant à elle trouver son public pour ses fonctions utiles lors de voyages ou de soirées.

Certains défauts peuvent cependant être gênants : combinaisons de touches compliquées, une batterie qui ne tient pas une journée complète, mode soirée pas toujours au point. Personnellement, c’est une enceinte que j’utiliserais bien pour les soirées entre amis ou lors de voyages.

 

J’ai aimé

Une première prise en main agréable

La qualité du son par rapport au poids et la taille de l’enceinte

Un son réellement équivalent dans toute la pièce, parfait pour les soirées

La sacoche de transport, le câble RCA et les prises internationales

Les notifications de connexion en français

 

J’aurais aimé

Une connexion NFC pour rendre l’enceinte encore plus rapide à connecter

Une façon plus simple de gérer les fonctions complémentaires

Une application plus fonctionnelle

Une batterie qui tient plus longtemps

 

Consultez la fiche technique détaillée et les conseils

imprimer cet article

author-avatar

Passionnée de musique (BO de films, alternatif, rock, classique), de jeux vidéo et très friande des actualités autour des nouvelles technologies, je participe aux tests du blog d'Eric.

1 Commentaire à "Test de l'enceinte nomade Bluetooth Riva S"

  • comment-avatar
    Alecc 13 octobre 2016 (12 h 39 min)

    Même si les basses descendent bien et que le niveau sono global est correct, je trouve que son autonomie est un peu faible et qu’elle n’est pas des plus puissantes, je préfère rester sur mon jbl charge 3.

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée