Mon autre Home à moi sur ma PS3

playstation_home_logo

Le fameux PlayStation® Home est disponible et surtout accessible depuis cette semaine. Si vous n’avez pas de PS3, vous ne connaissez probablement pas cet univers 3D à la Second Life. Un peu par hasard le week-end dernier je découvre l’accès à PS Home. Avec une certaine impatience, il me semble que Sony l’avait promis pour l’année dernière, je lance le téléchargement et je me connecte. Déception ! Il est impossible de se connecter. Visiblement, c’est un bug. Voilà que jeudi soir, je retente l’aventure numérique. La PS3 me propose une mise à jour en la version 1.04. Cela semble bon signe, Sony a sûrement corrigé quelques bugs.

Je m’habile

playstation_home_avatar

Après quelques minutes, me voilà face à mon avatar 3D dans ma buanderie. J’essai très rapidement de lui donner un look me ressemblant, il semble que mon avatar ressemble pas mal au héros de Prison Break sur ce coup là. Si vous êtes motivé, il y a de quoi y passer des heures, tel un chirurgien esthétique brésilien, à changer le moindre paramètre de votre nez, joues, menton, etc.

Un tutoriel en version textuel me donne les premiers rudiments pour vivre dans mon superbe studio avec vue sur le port. Je suis moyennement emballé, surtout qu’un tutoriel avec une voix serait plus convivial. L’espace 3D est correct en détail, la vue extérieure est un peu meilleure. Rapidement, il m’est donné la possibilité de me télétransporter dans un parc, un espace de loisirs et un cinéma et un centre commercial. Malheureusement à chaque premier déplacement, un téléchargement de plusieurs secondes est nécessaire.

Le parc

Je découvre que je ne suis pas seul, plusieurs dizaines de PS3nautes errent ici. L’occasion de discuter. Sans clavier et sans casque, c’est vite fastidieux, surtout quand je discute avec un allemand. C’est amusant, un peu … mais pas de réel intérêt. Le choix des actions se réalisent par des menus déroulants, ce n’est sûrement pas le meilleur moyen pour être réactif et convivial.

La salle de loisirs

playstation_home_casse_brique

Depuis l’immense hall, je devine un espace avec des bornes d’arcades, 4 pistes de bowling et des billards. Face à une borne d’arcade, si elle est disponible, je peux accéder gratuitement à des jeux simples mais amusants : un casse-brique, un jeu de réflexion, et quelques autres. Pas trop mal ! Seul hic, si la borne d’arcade est déjà occupée, impossible de jouer. Une approche, dira-t-on, réaliste proposée par Sony. Mais que va-t-il se passer si des centaines de PS3nautes sont présents pour 10 bornes d’arcade ?

Son bowling

playstation_home_bowling

Je me dirige vers le bowling et je participe avec trois autres avatars virtuels à une 1ère partie. La réalisation du jeu est simple et très efficace. Pas besoin de lire un mode d’emploi pour aligner ses premiers Strikes et Spares. Je suis assez emballé. Le fun est là, en attendant mon tour, je discute avec mes compères de la soirée. A noter, qu’il y a 99 % d’hommes sur le PS Home. En revanche, le clavier est exigé pour arriver à discuter correctement. Certes, ce n’est pas la meilleure réalisation de jeux en 3D de l’année, mais je m’amuse vraiment. J’ai même progressé au bowling. Un sympathique joueur allemand m’a expliqué comment aligner comme lui strikes sur strikes. A croire d’ailleurs que l’Allemagne est une terre de bowling. Je me souviens d’un voyage scolaire, où tout le village était accro à ce sport. Et je confirme : pour réaliser un strike à (presque) coup sûr. Il vaut mieux tirer de biais avec un bel effet sur la boule, assez simple dans l’univers 3D de la PS3. Je ne m’y risquerai pas en réalité pour préserver mes genoux et mon poigné !

Son snooker

playstation_home_billard

Assez emballé par cette salle de jeu, je suis revenu le lendemain, m’essayer au snooker. Ici, aussi, l’environnement 3D est simple et efficace. En rien de temps, je trouve mes marques de grand joueur de snooker. Le réalisme est présent. En tout cas, dans le sens, où je rate les mêmes coups évidents que dans une vraie salle, tout comme je peux réaliser une superbe série de 5 trous d’affilé. Mon avatar 3D PS3 aurait-il les mêmes tares que moi ? Quelques parties bien sympathiques, dont certaines avec un lyonnais, comme quoi …

Seul point négatif, il n’est pas évident d’obtenir une table, et seulement 6 tables sont disponibles. Ici aussi, tout comme pour les bornes d’arcade, il est impossible de jouer si la table est occupée par deux joueurs. Mr Sony, le virtuel permet de dupliquer presque à l’infini les tables de billard, alors ne vous privez donc pas ! J’ai même du mal à saisir l’intérêt de coller à la réalité sur ce plan là. Hormis de pouvoir discuter avec tous les joueurs. Mais quand je viens jouer au billard, je ne viens pas tailler la bavette !

Les autres lieux

J’ai très rapidement fait un tour du coté du cinéma. Pour l’instant, rien d’extraordinaire, des bandes annonces de films en qualité divx. Je ne suis pas encore allé faire un tour du coté du centre commercial. Y-a-il des objets virtuels ? Des jeux pour PS3 ? D’après d’autres blogs, il est vide.

Mes premières impressions

Un point important : le PlayStation® Home est simple à accéder et à installer. Une qualité indispensable pour un produit de loisir. Par exemple, je n’ai jamais pris le temps d’installer Second Life.

Je n’attendais rien de particulier de ce monde en 3D et je n’ai pas acheté ma PS3 pour cela. Donc au final, gratuitement, je trouve des jeux bien pensés : bowling, snooker, casse-brique, etc. qui permettent de jouer aussi bien quelques minutes que quelques heures, seul ou à plusieurs. Le PS Home ouvre pour moi un autre aspect ludique pour la PS3 : des jeux simples pour se détendre en quelques minutes. A coté des jeux commerciaux à 70 €, parfois ultrasophistiqués, qui nécessitent de longues heures pour amortir découvrir tout le potentiel  du jeu, j’apprécie d’avoir des “petits” jeux qui se focalisent sur l’aspect ludique et convivial. Il est vrai que je m’aperçois que je possède de moins en moins de temps pour jouer, alors un bowling ou snooker de temps en temps, pourquoi pas ! Je retrouve dans cet univers l’esprit de la Wii de Nintendo.

Avant de rédiger mon billet, j’ai parcouru très rapidement les premiers retours sur le PS3 Home. Il semble que beaucoup de possesseurs de PS3 soient déçus. Ils attendaient un monde plus riche. Pour l’instant, c’est une version bêta. Ils attendaient aussi un univers plus détaillés graphiquement. Pour ma part, je ne trouve pas cela soit beau ou moche. Après tout, quand je joue au bowling, je regarde plus les quilles que le mur ! Certains déplorent l’aspect commercial de l’univers PS3 Home. Je n’ai jamais rien vu dans ce sens. Les jeux sont gratuits. Il paraît qu’il faudrait débourser de l’argent réel pour décorer son studio et y écouter de la musique. Entre nous, vous avez envie de débourser de l’argent pour repeindre un univers virtuel ? Je veux bien payer pour acquérir le droit de jouer, mais je laisse le soin aux développeurs du PS3 de choisir la couleur de la moquette de ma chambre virtuelle. Je n’ai pas noté de bug, en quelques trois heures de connexion, j’ai perdu une fois la connexion du serveur. Dommage, j’étais en tête à une partie de bowling !

Et après ?

A mon sens, Sony possède une mine d’or entre ses mains. Cet univers est le lieu idéal pour promouvoir des produits tels des jeux, des films, de la musique et pourquoi pas des meubles Ikea. A condition : que la qualité du produit soit au rendez-vous et que nous puissions profiter de nos achats en dehors du PS3 Home. Pour ma part, je n’achèterais jamais une musique que je ne peux écouter que dans ce monde virtuel. Quant à acheter des objets virtuels pour mon avatar, je n’y vois aucun intérêt à moins que je puisse lui acheter des pinceaux pour aller vendre mes prestations de peintre dans l’appart d’à coté. Là, nous retombons dans l’univers de Second Life, auquel je crois très moyennement. Et il semble que le monde Second Life s’épuise après le buzz de l’an dernier.

Pour ma part, je verrai bien une fusion entre le monde 3D de PS Home et le PlayStation Store. Un univers où je peux acheter des produits pour ma PS3 : jeux, films et musiques, mais cette fois-ci en accédant à tous les éléments pour vérifier l’intérêt du produit : bande-annonces, tests, photos, version démos, etc. Actuellement, il est lamentable de devoir sortir son PC et aller sur le Web pour vérifier si un jeu vendu sur le Playstation Store est valable ou non ! Messieurs de Sony, il me semble que vous savez aussi faire du bon marketing !

Pour une version bêta, certes attendu depuis 1 an, les premiers jets ne sont pas mauvais. Pour l’instant cela s’adresse avant tout à un public de novice et pas de gamers avertis. Le succès dépendra du juste équilibre entre le contenu gratuit et payant, l’animation proposée dans la communauté. Je ne pense pas qu’il faille laisser les PS3nautes créer l’ambiance seuls. Là-aussi, je vois un réel intérêt à créer un lien entre les jeux PS3 classiques en réseau et cet univers 3D : des concours ? des points de rencontres ? des trucs et astuces ? Le PlayStation Store est pour moi sous-exploité, j’espère que l’univers Home ne le sera pas …

imprimer cet article

1 Commentaire à "Mon autre Home à moi sur ma PS3"

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée