Si vous êtes passé récemment au rayon téléviseurs d’une grande enseigne ou d’un magasin spécialisé vous n’avez pu manquer le stand de démonstration proposé par Samsung pour promouvoir sa star du printemps : le téléviseur 3D. Tout comme la déferlante iPad, il est difficile de passer à coté ces derniers temps. Il n’y a pas un revendeur qui ne vante pas les mérites des images en 3D ou une revue spécialisée audio-vidéo et home cinéma qui n’affiche pas un test de ses futurs téléviseurs. Je profite donc de mon retour sur mon blog, après un trop long passage hors du web, faute de surcharge de travail, pour vous délivrer mon impression sur ses images et leur avenir.

TV-3D-Samsung

Depuis l’annonce de l’invasion de nos foyers par les écrans plats 3D et les émissions TV en relief, je suis très dubitatif sur le succès possible de cette technologie à la maison. Autant, j’ai été ravi de l’expérience de divertissement proposée par Avatar au cinéma, autant je suis très sceptique sur l’intérêt d’avoir à la maison au quotidien des ballons de foot qui fusent dans le salon ou Claire Chazal assise sur ma table basse.

Surtout de la profondeur

Ce n’est pas mes premiers essais qui vont me convaincre aujourd’hui du contraire. J’ai pu tester à plusieurs reprises, l’intérêt et le plaisir de regarder la TV en 3D. Dans un premier temps, sur un stand de démonstration de la FNAC, comme tous les badauds, j’ai enfilé les lunettes de démonstration face à un écran de 46 pouces qui proposaient le film Blu-ray Monstres contre Aliens. Contrairement au cinéma, l’image proposée par ce film et le téléviseur 3D présente de la profondeur et pas du relief. Je m’explique : sur la majorité des scènes, l’image semble s’enfoncer dans le téléviseur plutôt que de venir vers le téléspectateur. J’ai en quelque sorte l’impression de regarder le film dans une boule de verre, version boule à neige, plutôt que d’être plongé dans le spectacle comme lors de la projection de Avatar au cinéma. Est-ce dû à la technologie de l’écran, au film proposé ou encore à la taille réduite de l’écran comparée à une salle de cinéma ? Sur quelques scènes, les objets viennent bien vers moi, mais ce n’est pas l’effet que j’ai le plus souvent perçu.

J’ai pu aussi tester chez un de mes revendeurs, la fonction “transformation d’images 2D en 3D”. Le téléviseur Samsung (dont je ne retiens jamais la référence) propose aussi de transformer une image classique en sa version 3D, avec port de lunettes, bien entendu. Nous avons réalisé le test sur le film “Home” dans sa version TNT HD. L’effet est amusant et il fonctionne dans l’ensemble assez bien, mais cela reste un gadget. L’image ressemble alors à celle que l’on peut voir sur une couverture de livre pour enfants, quand vous ondulez le document et que vous percevez un effet 3D. Je préfère toutefois son rendu HD naturel, qui propose une belle profondeur de champs (j’en reparle à la fin de mon article).

Des lunettes chères, encombrantes et gênantes

Le second constat que j’ai pu faire lors de chacun de mes essais, c’est que le port des lunettes 3D n’est pas des plus agréables. Contrairement au cinéma, les lunettes proposées par Samsung sont des lunettes actives. Il existe deux technologies pour proposer des images en 3D : soit comme au cinéma, des lunettes passives qui filtrent les rayons lumineux en provenance de l’écran, soit des lunettes actives qui se chargent de laisser passer alternativement pour chaque œil une image. Je vous laisse consulter cet article pour en savoir plus. Ces lunettes actives sont donc plus encombrantes (elles embarquent un mécanisme électronique de filtres et une batterie) et surtout elles entrainent de nombreux reflets dans les verres. Ceci est particulièrement flagrant dans une boutique avec de nombreux écrans à proximité et éclairages. Mais ne sera-t-il pas le cas aussi chez soi avec des fenêtres et autres lampes ? Certains journalistes évoquent aussi ce désagrément.

Ensuite, ces lunettes ont un coût non négligeable, une centaine d’euros la paire. Il faut donc déjà compter sur un budget de 400 € pour la famille et prévoir un investissement pour vos invités ! Dans le cas des lunettes actives, forcément rechargeables sur batterie, j’imagine déjà la scène : “Chérie, tu as oublié de recharger les lunettes, je ne peux pas mater mon match de foot !

Au final ces lunettes présentent bien des inconvénients, de plus ces technologies oculaires sont propriétaires de chaque marque de téléviseurs. Vous ne pourrez donc pas aller chez vos amis avec vos lunettes Samsung pour regarder leur téléviseur Panasonic ou équiper vos pièces de différents produits, à moins de regarder la TV la tête en bas !

La 3D, un coup marketing

La TV 3D est surtout un argument marketing pour les fabricants, elle leur permet de maintenir des prix sur des téléviseurs dont les tarifs sont en chute libre depuis 2 ans.

Une nouvelle fois, les téléviseurs sont prêts avant les contenus. Souvenez-vous des premiers téléviseurs HD Ready ou Full HD, capables d’afficher de superbes images en résolutions 1280×720 ou 1920×1080 à une époque où très peu de Blu-ray existaient et où la TNT HD n’était toujours pas diffusée. A ce jour, les premiers acheteurs de ces téléviseurs HD font la grimace, ils ont payé au prix fort des écrans qui ne sont même pas équipés de tuner TNT HD. Je crains le même scénario pour la TV 3D. Il n’existe pas de norme sur l’affichage, les lunettes sont propriétaires pour chaque marque, la technologie va donc évoluer.

Quant aux contenus, ils sont inexistants. A ma connaissance il existe deux Blu-ray 3D : Monstres contre Aliens et le futur “Tempêtes de boulettes géantes”, autant dire toute de suite, aucun film !

Qui dit téléviseur 3D, dit télévision avec des programmes 3D. Jusqu’à présent les annonces des diffuseurs sont très timides. TF1 annonce 5 matchs de foot pour la Coupe du monde de football sur un canal non encore défini : cela ne pourra pas être l’ADSL faute de débit suffisant, ni la TNT faute de fréquence hertzienne disponible, donc cela sera sûrement sur une chaine spécifique du satellite. France Télévision annonce la diffusion de Roland Garros et Canal Plus réfléchit à des films en 3D pour début 2011. Les diffuseurs ne semblent pas pousser cette technologie. Le serpent se mord la queue : pas d’acheteur de TV 3D car il n’y a pas de contenu et les diffuseurs ne proposent pas de programmes en 3D faute de foyer équipé en téléviseur 3D. Pour ma part, je les rejoins sûrement dans des conclusions similaires : quel est l’intérêt, une fois passé l’effet démo, de regarder un match de foot avec des ballons volants dans mon salon ? Le budget de 500 € pour regarder le match entre potes rien qu’en fourniture de lunettes ne vas pas favoriser la technologie, cela va faire chers le pack de bières ! Ce n’est pas les bars diffusants les matchs de la Coupe du monde qui vont me contredire.

Un échec annoncé par Avatar

A ce jour, je ne vois pas la TV 3D envahir les foyers. Le coût des équipements est prohibitif car il faut mettre à jour tous ses éléments : le téléviseur, le lecteur Blu-ray, l’amplificateur home cinéma, le vidéoprojecteur et l’écran, sans compter les câbles HDMI pour un contenu vidéo inexistant en quantité mais aussi en qualité, Au final une image 3D est moins belle en définition et en couleur que les images HD actuelles.

Le plus surprenant reste la sortie du film Avatar en 2D uniquement sur DVD et Blu-ray. Il existe trois interprétations possibles de ce choix par l’éditeur.

  • Il est un grand classique dans le monde du DVD et du Blu-ray de sortir plusieurs éditions d’un film sur 3 ans : la version classique, puis la version collector, puis la version prestige collector, etc. Donc je peux imaginer que pour des raisons purement mercantiles une version 3D sortira dans un an. Mais cela reste un comble pour un film qui doit son succès à la 3D !
  • La seconde raison, est que le nombre de foyers équipés en téléviseur 3D ou vidéoprojecteur 3D est très faible, et qu’aucun marché n’existe pour cette version 3D. Mais Avatar n’aurait-il pas été un excellent détonateur pour inonder le monde d’écrans TV 3D ? Il suffisait de créer une offre : un écran TV 3D + le film Avatar 3D pour déclencher des pulsions d’achat, non ?
  • La troisième raison n’est-elle pas que l’effet 3D à la maison est peu spectaculaire ? Les promoteurs de la TV 3D n’ont-il tout simplement pas voulu se tirer une balle dans le pied en décevant leurs premiers acheteurs avec un effet 3D décevant au regard de l’expérience 3D vécue au cinéma par tous les spectateurs du film Avatar ?

Pour ma part, je ne crois pas à la TV 3D au quotidien. La 3D reste un excellent divertissement au cinéma et certainement dans les jeux vidéos, où l’immersion peut être très forte ! Je suis impatient de tester les premiers jeux vidéo 3D sur ma Playstation 3 … sous réserve que je change mon écran actuel pour une version 3D !

La profondeur d’image existe déjà avec la HD

En attendant je vis la 3D grâce aux images HD des Blu-ray ou de certaines films sur la TNT HD. Je vous laisse avec cet extrait du film HOME, diffusé en décembre dernier sur France 2 HD. L’effet de profondeur d’image n’est-il pas suffisant ? Et cela sans aucune lunette …

Lors de la Foire de Lyon, nous avions ce film en démonstration sur un écran TV LCD classique, de nombreux visiteurs nous ont demandé s’ils regardaient une image 3D. “Non, Messieurs-dames, seulement une belle image HD, avec une belle profondeur de champs retranscrite par un premier plan très net et par des arrières plans plus flous, d’où cette impression de profondeur et de 3D”.

Partagez sur vos réseaux