L’actu sur Facebook, Twitter et Wikipédia

actualite web

En l’espace de quelques jours, l’actualité s’est tristement chargée de deux événements qui remplissent les médias. A moins de revenir d’une semaine dans le désert, vous êtes forcément au courant qu’un avion n’est pas arrivé et qu’une snowboardeuse n’est pas rentrée chez elle. Au fil de mes lectures sur mes espaces Web habituels que sont Facebook, Twitter et Wikipédia, j’ai été surpris de la vitesse à laquelle ces nouveaux médias sont mis à jour, voir devancent certains médias traditionnels (presse, tv et radio).

Une snowboardeuse disparait, sa biographie est à jour

Vendredi soir dernier, lors de l’annonce de la disparition de Karine Ruby, j’ai parcouru la toile à la recherche de quelques infos sur les circonstances de cet accident de montagne. En tant que “montagnard”, ce genre de drame m’interpelle toujours, surtout quand il frappe des guides ou sportifs expérimentés. Les “grands” médias reprenaient tous les mêmes infos, sans précision sur les conditions de montagne (ce que je cherchais). Dans mes lectures, Je suis tombé sur la page de Karine Ruby sur Wikipédia. Moins de 12h après sa disparition, j’ai été très surpris de constater que celle-ci était déjà à jour ! Wikipédia a même tout prévu dans le cadre d’un décès récent.

karine-ruby

Au siècle prochain, nous aurons peut-être même une puce électronique dans le corps, qui informera des bases de données de notre décès : Wikipédia sera aussitôt à jour, notre messagerie de téléphone informera nos correspondants qu’il devient impossible de nous joindre et un mail partira automatiquement à nos contacts pour les prévenir. Effrayant !

Un avion n’arrive pas, l’enquête au jour le jour sur le web

Lundi dernier, 1er juin,  j’étais connecté quasiment en non-stop au web, en train de relooker mon blog, un œil sur France Télévision pour suivre Roland Garros, un œil sur mon blog. De temps en temps, je regardais passer des messages sur Twitter. A 11h56, je voyais passer un message sur la disparition d’un avion d’Air France.

af447-twitter
Ce n’est que plus tard, vers 14h-15h que France Télévision commençait ses premiers flashs-info.

Twitter devient un média où l’information apparait parfois en premier lieu. En janvier dernier, lors de l’amerrissage d’un Airbus (décidément !) dans l’Hudson River à New York. La première photo de l’événement a été publiée via Twitter / Twitpic, reprise ensuite par tous les autres médias. Il ne manque plus que l’Internet dans les avions pour suivre une prochaine catastrophe aérienne en direct via les Twittes des passagers. Effrayant !

Idées cadeau boutique d'Eric.

Ce soir, je viens de faire un tour sur Wikipédia, et bien entendu (depuis vendredi je sais que Wikipédia, c’est aussi du temps réel) une page est déjà présente pour suivre l’enquête. Et comme le mentionne la page “Ces informations peuvent manquer de recul et changer à mesure que l’événement progresse”

af447-wikipedia

J’invite le BEA à demander une connexion Internet pour les boites noires des avions. Ils gagneront un temps précieux.

Pour passer à un sujet plus joyeux, je me demande si lors d’événements sportives majeures : Jeux olympiques, Coupe du monde de foot, etc, les informations seront là aussi réactualisées en temps réel ?

Je suis tout de même surpris qu’une “encyclopédie” actualisée de la sorte. Sur la page Wikipédia de cette catastrophe aérienne, l’enquête est relatée. Dire que dans les manuels scolaires d’histoire, l’information met 20 ans à être publiée !

Quand Facebook devient une rubrique nécrologique

Constatant ces informations, mises à jour aussi rapidement dans Wikipédia, j’ai fais une recherche dans Facebook. Il existe bien des pages rendant hommage à ces disparus : pour Karine Ruby et pour les passagers, à noter qu’il existe pas moins de 75 pages sur le vol AF447 ! Elles regroupent chacun des milliers de “membres”. Je ne me suis pas attardé sur celles-ci. Mais j’ai pu constater que les membres étaient aussi bien des personnes assez proches que de parfaits inconnus.

Que penser de ses usages ?

Twitter comme nouveau vecteur d’une information, pourquoi pas ? A chacun de faire le tri et de vérifier son information. D’ailleurs, le twitte sur l’avion, ne m’avait pas interpelé avant le flash info de France 2.

Concernant, Wikipédia, je suis un peu déçu, je ne pensais pas que cette encyclopédie répondait aux sirènes de la course à l’info. Pourquoi pas, mettre le plus vite possible à jour la biographie des personnes, en revanche quant à couvrir un événement en temps réel, il me semble que c’est le rôle des journaux et non des encyclopédies.

Pour Facebook, cela ne me surprend finalement pas tant que cela. C’est un grand espace de libertés et de dérives sur le net : tout le monde est ami avec tout le monde, y compris avec ceux avec qui on ne pourra plus être ami. Ces usages me laissent dubitatif. Je suis un utilisateur intensif du Web aussi bien professionnellement que personnellement. Mais il me semble que dans de telles circonstances dramatiques, je n’irai pas voir si sur le web des personnes proches ou non m’apportent leur soutien. Je me demande bien aussi qui sont les auteurs de ces pages ?

J’ai le sentiment que sur le web les limites n’existent plus et que parfois l’information laisse place à un certain voyeurisme ou exhibitionnisme. Cela me conforte dans l’idée qu’il faut gérer son identité numérique sur le net. En même temps, le jour où je me crasherai dans l’océan ou en montagne, je n’aurai plus beaucoup de moyens d’actions. Je vais peut-être programmer quelques serveurs informatiques pour s’occuper de cela : faire son testament sur le web, cela doit déjà exister non ?

imprimer cet article

2 Commentaires à "L’actu sur Facebook, Twitter et Wikipédia"

  • Ecoutez la musique de Michael Jackson dans toute la maison - Eric Boisseau Blog 26 juin 2009 (11 h 48 min)

    […] sur l’état de santé de la star. J’ai par ailleurs appris encore une fois la nouvelle via ce média, bien avant de l’entendre à la […]

  • comment-avatar
    tableau 10 juin 2009 (14 h 19 min)

    Un jour nous serons des fourmis, capables de communiquer avec le monde entier en se frottant les antennes…Si hadopi devient une norme, nous seront des fourmis dociles, si les geeks prennent le pouvoir, serons-nous des fourmis incontrôlables?

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée