La télévision numérique autrement : curiosphere.tv

television-numerique

Ce billet inaugure une nouvelle série, où je vous propose de découvrir au fil de mes navigations sur le web de nouveaux services en ligne pour profiter de la télévision autrement. Il y a dix ans, quand Internet commençait à rentrer dans les foyers, en bas débit à l’époque, nous pouvions lire que le Web allait remplacer les livres, les revues et plus généralement le papier. Pour ma part, je n’ai pas baissé ma consommation de livres et de revues. En revanche depuis 2 ans, notamment avec la croissance des blogs et des services de vidéos sur le net, je passe nettement moins de temps devant la télévision. Avant de vous présenter le service web TV du jour : curiosphere.tv, je vous propose un rapide portrait de la (r)évolution de la télévision en 2008.

Le numérique révolutionne la télévision

Le numérique apporte deux évolutions majeures dans le monde de la télévision.

  • La qualité numérique

Le passage de l’analogique au numérique pour la TV par la TNT, le satellite et l’ADSL apporte une indéniable amélioration de l’image et du son (même sans la HD). Il en est fini de la neige sur nos téléviseurs ou des innombrables traits rouges qui parasitent l’image. L’image numérique est “pure”, sous réserve d’une compression correcte. Le numérique apporte un plus très important sur l’audio : non seulement de plus en plus de films sont en Dolby Digital (pour des effets cinémas) mais désormais nous pouvons choisir la langue et les sous-titres pour certains programmes sur la TNT et le satellite. Les p’tits français vont finir par se mettre à l’anglais et aux films en V.O !

  • L’accès en numérique

Pour moi, c’est sur ce point là que la télévision va connaitre réellement sa (r)évolution. Les améliorations de l’image et du son ne sont que des évolutions naturelles, comme nous étions passés du noir et blanc à la couleur. Depuis l’apparition de TV à péage et les coupures pub dans les années 80, la télévision n’a pas connu de révolution majeure. Nous avons des chaînes de télévision (certes en nombre croissant) qui proposent toutes le même modèle fonctionnel et économique : une grille de programmes aux horaires fixes et un accès à péage ou la gratuité avec de la publicité. La diffusion par des canaux numériques propose une toute autre approche : ce n’est plus le diffuseur qui défini la grille de programmes mais le (télé)spectateur qui fait son “marché” dans des catalogues de programmes.

La liberté du numérique

L’accès en numérique permet aux (net)spectateurs de créer sa propre grille de programmes aux thèmes et aux horaires totalement libre. Bien sûr cette liberté est toute relative, car elle dépend des fournisseurs de contenu. Mais quand nous considérons la quantité de vidéos diffusées sur les canaux de télévisions et ceux accessibles par l’Internet, et le temps que chaque utilisateurs peut y consacrer en moyenne par jour, nous ne sommes pas loin de disposer d’une offre illimitée.

Cette (r)évolution de la télévision est déjà accessible aujourd’hui. Et tout foyer connecté à Internet peut désormais créer “sa propre télévision” et ne plus subir les grilles de programmes des télévisions. Sans dresser une offre exhaustive aujourd’hui, la démonstration est assez facile et il devient aisé de ne plus s’abrutir devant son téléviseur et devenir un acteur actif de son gavage audiovisuel :

  • Avec une réception TV TNT, satellite ou ADSL, et un enregistreur numérique (Media Center, enregistreur à disque dur, box ADSL), vous pouvez vous constituer rapidement une bibliothèque de programmes TV et les diffuser dans toute la maison.
  • Via Internet et les services de Vidéo à la Demande (VoD) sur le web ou sur une box ADSL, l’offre de films accessibles rapidement s’enrichie de jour en jour, de quoi profiter du film du dimanche soir tous les soirs.
  • Via Internet et les services de Catch up TV, il est possible de retrouver en ligne les programmes TV diffusés dans les derniers jours.
  • Via Internet et les sites d’hébergement de vidéos comme dailymotion ou youtube, il est possible de passer des heures devant son propre vidéo-gag.
  • Via le téléchargement illégale, il y aurait 450.000 films téléchargés illégament chaque jour !

Entre bibliothèques de vidéos, service de vidéos à la demande et catchup TV, il devient difficile de s’écraser dans le canapé et de subir les grilles de programmes TV.

Il reste encore deux inconvénients à cette nouvelle télévision :

  • Elle nous oblige à quitter le confort de notre canapé et de la télécommande pour aller s’assoir devant notre PC. Car il est vrai que la majorité de ces services ne sont accessibles que sur un PC, cela impose de ramener le PC dans le salon ou plus simplement de remplacer tout son équipement audio-vidéo (récepteur TV, décodeur, enregistreur, platine disque) par un Media Center.
  • La qualité des vidéos est bien souvent médiocre en affichage plein écran. Reste à savoir si c’est un réel problème de débit ADSL ou une volonté d’entourer la vidéo de multiples publicités ?

Curiosphere.tv, un service de France 5.

curiosphere-tv

Vous voulez vous cultivez, vous n’aimez pas lire, vous n’avez pas le temps de regarder de longs reportages vidéos, curiosphere.tv est pour vous. Ce service proposé par France 5 propose de courtes vidéos, rarement au delà de 5 min, sur des thèmes très variés. Cette semaine, la Chine est à l’honneur, jeux olympiques obligent ! Ce format court est assez bien adapté à une consultation depuis un PC ou encore mieux depuis un téléphone en connexion 3G en attendant le bus (je n’ai pas testé). En revanche, si le sujet vous passionne, il est pour l’instant impossible d’obtenir le reportage complet, dommage ! France 5 utilise peut-être cette 1ère version pour tester l’intérêt des internautes pour ce format de diffusion. Il leur reste à transformer l’essai et améliorer la qualité vidéo pour un visionnage en plein écran pour des soirées culturelles en famille.

imprimer cet article

Pas de commentaire à "La télévision numérique autrement : curiosphere.tv"

    Ajouter un commentaire

    Votre adresse mail ne sera pas publiée