La musique en ligne illimitée est limitée

music

Dans mon dernier billet, je présentais deux nouvelles offres de musique en ligne illimitée, l’une gratuite financée par de la pub : deezer et la seconde via un abonnement à coût réduit : neuf Music. Ce qui paraissait comme deux belles réponses aux besoins de l’internaute et sûrement le meilleur moyen de lutter contre le piratage via les réseaux de Peer to Peer comme emule et Bittorent, s’avère être des offres très limitées.

Idées cadeau boutique d'Eric.
  • Deezer qui clamait haut et fort dans son communiqué de presse, avoir les accords nécessaires pour diffuser légalement son catalogue, n’a en fait qu’un accord avec la Sacem, d’où l’impossibilité de diffuser sans l’accord des producteurs. Ce que n’a pas manqué de lui rappeler par voie de presse Universal Music. A l’heure actuelle, les titres du producteur (comme Mika par exemple) sont encore en ligne mais pour combien de temps ?
  • neuf Music est désormais en ligne, mais ne propose que l’offre de …. Universal Music (tiens !). Donc ne comptez pas y trouver les albums de Madonna, Garou ou autre Bénabar par exemple.

Le résultat de ces belles annonces est une nouvelle guerre entre Universal Music – Neuf et Deezer – Free (qui a annoncé un partenariat), et un utilisateur qui ne trouvera pas son bonheur.

Certes la concurrence est normale mais si pour écouter ses musiques favorites cela revient à gérer différentes interfaces web, différents logiciels et des restrictions d’utilisations via les DRM différentes, je doute du succès de ces offres. Imaginez si lors de la sortie des CD audio, chaque producteur de musique avait imposé un modèle de lecteur CD particulier ! Vous me direz c’est bien ce qu’ils sont en train de faire en vidéo avec le HD-DVD et le Blu-ray ;-). Les technologies progressent, les besoins des utilisateurs évoluent et certains industriels raisonnent en profits plutôt qu’en bénéfices … pour l’utilisateur. Il me semblait que les bases du marketing imposaient de raisonner en avantages pour le client !

Les pirates ne seraient-ils finalement pas les meilleurs experts marketings ? Il y a donc de fortes chances que les utilisateurs ne vont pas lâcher les systèmes pirates de si tôt, où en dehors de la gratuité (en contrepartie d’une qualité aléatoire), ils offrent surtout tous les catalogues musicaux et un fonctionnement sur tous les équipements d’écoute…

Pour en savoir plus :

imprimer cet article

1 Commentaire à "La musique en ligne illimitée est limitée"

  • comment-avatar
    Xzorphk 27 août 2007 (18 h 36 min)

    les majors nous montrent encore une fois combien ils sont vénaux et fourbes.
    Beaucoup continueront, peut etre a juste titre, de charger la mule….

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée