Beezik, téléchargez de la musique gratuitement

beezik-musique-gratuite-telecharger

Il y a quelques jours, je découvrais un nouveau service de téléchargement de musiques, gratuit et légal : Beezik, avec un catalogue riche de plus de 2 millions de titres. C’était l’occasion pour moi de tester (enfin) un tel service. Jusqu’à présent les contraintes liées aux DRM et les prix m’avait fait rebroussé chemin quand je flânais sur iTunes, Amazon ou la Fnac.com.

La plaie des DRM

En effet jusqu’à présent les morceaux de musiques étaient protégés par des DRM (Gestion des droits numériques), ce qui posent rapidement de fortes contraintes : limite dans les transferts de fichiers entre ordinateurs et lecteurs MP3, transfert impossible sur un iPod (selon certains DRM), difficulté à créer un CD audio pour l’écouter en voiture, incompatibilité avec un système audio multi-pièces comme la SqueezeBox, etc. Là où la musique est pour moi synonyme de plaisir, ces offres musicales étaient un vrai calvaire dans leurs usages. Tout cela accompagné d’un prix non justifié : 0,99 € pour un titre en MP3 (donc pour une musique de moins bonne qualité qu’un CD) et au moins 9,90 € pour un album entier.

Cela bouge enfin du coté de la musique en ligne

Depuis quelques mois, quelques acteurs de la musique en ligne ont fait des annonces dans le bon sens en proposant des offres sans DRM : Amazon, Apple iTunes, FnacMusic, Virgin Mega et autres. Je n’étais donc plus très loin de faire mes premiers achats en ligne, au moins pour tester les services et la qualité musicale. Sur ces annonces de leader, des pionniers lançaient des services comme Deezer ou Beezik pour l’écoute en ligne voir le téléchargement, sans dépenser un euro.

Beezik, des millions de chansons gratuites à télécharger

beezik-musique-gratuite-internet-1

Devant une telle annonce, je ne pouvais résister à tester ce service, qui se place d’emblé comme un concurrent de Deezer : la gratuité et une offre large (l’intégralité du catalogue d’EMI et d’Universal Music).

Je ne vais pas faire durer plus longtemps le suspense : j’ai vite déchanté. Certes, il y a du choix et la musique est bien gratuite et téléchargeable. Mais les contraintes pour en profiter gâchent tout le plaisir. Il faut une grande avarice motivation pour utiliser ce service.

Bien entendu, rien n’est gratuit dans la vie, le service fonctionne donc avec de la publicité. Certes, jusque là rien d’anormal. Deezer fonctionne par ailleurs avec le même principe. Mais ici le publicité est extrêmement envahissante et impose des contraintes fortes. D’ailleurs la mise en œuvre de la musique gratuite financée par la pub chez Beezik présente quelques craintes que j’avais sur l’évolution du modèle actuel de Deezer. Sur ce dernier, j’écoute de la musique avec le site web en fond ou depuis mon Media Center, donc sans être devant le site Web de Deezer. Au final, je ne clique jamais sur les pubs et je ne les vois jamais ! Deezer peut-il convaincre encore longtemps les annonceurs ?

La pub cela prend du temps, beaucoup de temps

Beezik apporte une réponse (pour les annonceurs) à ce constat. Pour télécharger un morceau de musique, il faut sélectionner et visualiser une publicité en vidéo. Cette vidéo s’affiche en plein écran. Il est impossible alors de faire autre chose en même temps sur votre ordinateur. Si vous basculez l’écran, le téléchargement s’arrête.

Sur le site, il précise que la musique est accessible en 20 secondes. Pour ma part, le meilleur chrono que j’ai pu faire pour un téléchargement est de 56 secondes, bien souvent j’étais au delà de 1min30. Car ici le téléchargement est double : le morceau de musique + la vidéo de la pub. Cela ira peut-être mieux quand les serveurs de Beezik seront performants. Le téléchargement se réalise morceau par morceau, sans possibilité de charger tout un album. Vous imaginez alors le temps nécessaire pour télécharger un album de 12-15 chansons. Un temps consacré uniquement à cela, puisque votre ordinateur ne peut afficher d’autres fenêtres (même pas un petit Msn pour tchatter).

Vous allez me dire : “pas grave, je vais télécharger pendant que je fais le ménage ou que je prends un café !”. Oui, c’est possible, sauf que pour plaire à leurs clients (chez Beezik, le client ce n’est pas l’internaute, c’est le publicitaire), il y a une procédure de vérification que vous êtes bien scotché à votre écran. A la fin de l’écran pub, il y a un compte à rebours de 6 secondes.

beezik-musique-gratuite-internet--compte rebours

Laps de temps pendant lequel vous devait cliquer sous peine de devoir recommencer le téléchargement et surtout le visionnage du film publicitaire.

beezik-musique-gratuite-internet-telechargement

Le matraquage publicitaire

Mais là où ce travail de téléchargement astreignant devient très pénible, c’est qu’il existe seulement 4 spots publicitaires. Si cela n’est pas du matraquage pub. Je reste collé devant mon écran et je subis 3 fois au minimum la même pub pour télécharger un album complet ! Une fois ce bourrage de cran terminé, l’opération pub se poursuit. Le titre ainsi chargé, est sponsorisé par les marques, même une fois sur votre disque dur. Le précieux fichier est nommé :  “Duffy – Stepping Stone (Beezik remercie Samsung)”. Vous remarquerez que Beezik remercie bien son client, mais pas vous !

Allez, un petit coup de renomage du fichier, et on en parle plus de ce gentil client fournisseur. Et bien non ! Son nom est aussi inscrit sur la jaquette du morceau de musique.

Duffy-musique-gratuite

De la pub, de la pub, de la pub jusqu’au bout ! Vous imaginez la suite non ? Je clique immédiatement sur mon bien précieusement acquis gratuitement (merci qui ?), persuadé que je vais avoir le droit à un jingle pub avant, pendant, après … et bien non ! L’artiste a pu exprimer tout son talent sans qu’au écran pub ne vienne lui clouer le bec. En même temps, la pub Samsung passée en boucle, pendant le téléchargement, raisonne encore dans mes tympans !

Le coup de grâce avec les DRM

Alors est-ce que tous mes efforts de résistance à la pub, ont-ils été récompensés ? Est-ce que je dispose enfin de ma musique et vais-je pouvoir l’écouter comme bon me semble ? Et bien, non ! Celle-ci est protégée par des DRM (made in Windows) ! Il m’est donc impossible de la transférer sur mon iPod Touch ou celui de Madame, ni de l’écouter sur mon serveur musical et mes SqueezeBox.

Cerise sur le gâteau, un bug du système de DRM m’a permis de découvrir un détail de leur gestion. Pour continuer à écouter cette musique “chèrement” acquise, il est nécessaire de réactualisé les DRM tous les mois, en se connectant ‘(login + mot de passe) sur le site de Beezik.

beezik-musique-drm-gratuite

beezik-drm-musique-gratuite

Donc même si je disposais d’un lecteur MP3 compatible (c’est-à-dire lisant les fichiers WMA DRM), je suppose qu’il me faudra synchroniser le lecteur tous le mois pour remettre les DRM à jour !

Le temps, c’est de l’argent

L’idée de départ n’était pas mauvaise “proposer de la musique gratuitement en finançant le service par de la publicité”. Mais l’implémentation est un enfer pour l’utilisateur. Ce service est peut-être valable pour récupérer une ou deux chansons de temps en temps, mais sûrement pas pour se constituer une bibliothèque. Et au final, même dans cet usage, les DRM viennent une nouvelle fois tout gâcher et encouragent l’Internaute à se tourner vers d’autres solutions où la musique est rapidement accessible et librement utilisable. Ce que j’ai fait le soir même.

Le bonheur est dans le légal payant

Le plus amusant de ce test, est qu’il m’a donné envie de regarder à nouveau les services de la Fnac et Amazon. La période est propice car ces deux leaders se livrent à une guerre commerciale sur le sujet. Ils proposent (jusqu’au 10 juillet pour la FNAC), une offre très intéressante : plus de 300 albums à 2,99 € au format MP3 sans DRM. Le prix est très raisonnable et le catalogue est varié, de la nouveauté au fond de panier. Est-ce enfin une offre de musique en ligne intéressante ? Il se pourrait bien, j’ai passé une bonne partie de ma soirée à naviguer dans leurs magasins en ligne. Et j’ai acheté mes premiers albums en MP3 ! Je vous en parle bientôt.

imprimer cet article

11 Commentaires à "Beezik, téléchargez de la musique gratuitement"

  • comment-avatar
    druon 29 décembre 2009 (12 h 11 min)

    comment faire pour telecharger
    des morceaux en francais
    merci de me repondre

  • comment-avatar
    stephane 27 décembre 2009 (17 h 24 min)

    merci pour ce site musical gratuit

  • comment-avatar
    Kriss 3 décembre 2009 (17 h 01 min)

    Pour enlever les DRM de Beezik : une seule solution Readzik!!

    Il s’agit d’un petit plugin pour Firefox qui permet de ne pas poser les DRM sur les titres téléchargés sur Beezik. Comme ça, vous pourrez faire ce que vous voulez des fichiers musicaux.

    Si vous utilisez Firefox (à partir de la version 3) pour télécharger sur Beezik, alors vous devrez enregistrer le fichier readzik.xpi. Que vous trouverez à cette adresse :
    http://www.megaupload.com/?d=F2SHK09E

    Ensuite, vous faites « Fichier » — « Ouvrir » — « readzik.xpi » avec votre navigateur. L’application va s’installer. Redémarrez Firefox et le tour est joué !!  »

    J’ai testé, je vous invite à l’installer.

    Ciao,

  • comment-avatar
    Rose 21 novembre 2009 (14 h 02 min)

    Pour info : les jeunes patrons de beezik sont passés cette semaine à Envoyé Special dans le cadre d’un reportage sur la loi Hadopi… depuis leur site n’est plus accessible suite à un trop grand nombre de connexions…

  • Ecoutez la musique de Michael Jackson dans toute la maison - Eric Boisseau Blog 26 juin 2009 (11 h 40 min)

    […] amusant, je n’avais jamais acheté d’album de Michael Jackson avant la semaine dernière. “Thriller 25 Deluxe Edition “ fût un de mes 1ers achats de musique en ligne sur Fnacmusic et […]

  • comment-avatar
    Vincent 21 juin 2009 (19 h 29 min)

    Hé ben, une belle saloperie ce site :D

    Pour info, la FNAC fait des CDs à 5 euros (20 euros les 4). J’ai fait une petite razzia l’autre jour pour compléter ma CDThèque.

    Immédiatement encodés en flac, ça fait le bonheur de mes Squeezebox.

    Vivement la licence globale…

    A+
    Vincent

  • comment-avatar
    Eric 20 juin 2009 (16 h 22 min)

    Oui,aucun DRM comme je l’indique dans mon billet ;-)

  • comment-avatar
    olixelle 20 juin 2009 (11 h 26 min)

    sauf erreur de ma part, la fnac propose des téléchargement au format mp3, sans drm

  • comment-avatar
    Mario 18 juin 2009 (20 h 42 min)

    Moi aussi je suis arrivé à la même conclusion de quoi sur beezik.
    Finalement très décevant, pourtant j’avais pas mal misé dessus mais faut croire que la musique ne sera jamais vraiment gratuite ce qui est quand même normale pour les artistes ;)

  • comment-avatar
    Alban 18 juin 2009 (18 h 46 min)

    Merci pour ce compte rendu. J’avais prévu de tester, tu m’as fait gagner du temps ! C’est insupportable ce que tu décris et je n’ose même pas penser que ça puisse fonctionner, que des gens vont accepter toutes ces contraintes. Quand c’est si facile de télécharger illégalement tout ce que l’on veut, sans même passer par du P2P… Encore une tentative de ratée ! Et je préfère tout comme toi acheter de la musique légale payante. Je l’ai fait parfois par le passé sur l’iTunes Store uniquement. J’ai jeté un oeil à l’offre Fnac à 2,99 et ce sont malheureusement pour moi des produits d’appel. Dans la catégorie Jazz qui m’intéresse, il n’y a que des grands classiques que j’ai déjà tous en CD pour la plupart. C’est par contre bien senti pour faire venir les novices à la musique en ligne légale.

  • comment-avatar
    bouvos 18 juin 2009 (18 h 11 min)

    Quel scandale ce site beesik ! ils auraient du l’appeler beenik(é)
    ticket interessant !

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée