Audioengine B2 : test d’une enceinte monobloc stéréo, avec amplificateur 2 x 15 W et liaison sans fil Bluetooth

Désormais tous les constructeurs d’enceintes proposent leurs modèles compacts, stéréo et Bluetooth. L’américain Audioengine vient seulement de compléter sa gamme par sa nouvelle enceinte sans fil Audioengine B2, au menu : amplificateur intégré de 2 x 15 Watts, convertisseur DAC 24 bits / 96 kHz et Bluetooth en version HiFi par le protocole aptX. Fidèle à sa réputation Audioengine propose un caisson bois à la finition irréprochable et ses célèbres haut-parleurs kevlar et soie. Nous ne sommes clairement pas dans le monde des enceintes plastiques nomades mais dans celui de la HiFi traditionnelle avec ses matériaux nobles. Au premier coup d’œil cette nouvelle enceinte B2 est un jumelage horizontale des célèbres A2+ de la marque. Cette similarité visuelle laisse présager d’un excellent rendu sonore pour cette déclinaison monobloc. Audioengine – dont le savoir-faire vient d’ingénieurs de chez Gybson Guitar et Harman/Kardon – est une référence parmi les enceintes de monitoring avec les modèles A2+ et A5+. Découvrons ensemble si leur savoir-faire s’exprime pleinement dans cette enceinte Audioengine B2 proposée en version compacte avec sa connectique sans fil Bluetooth aptX.

L’enceinte sans fil stéréo HiFi tout-en-un et universelle

Les enceintes Audioengine A2+ sont pour moi les meilleurs enceintes multimédia de leur catégorie. Si vous recherchez une paire de petits haut-parleurs pour votre ordinateur, je vous invite à relire mon test. J’attendais avec impatience leur déclinaison en version monobloc, l’Audioengine B2 serait-elle une référence dans le monde très courtisé des enceintes sans fil Bluetooth ? Un modèle tout-en-un – amplifié et stéréo monobloc – ainsi plus compact, vient alors facilement se placer sur un meuble dans une chambre, une cuisine, une salle de bain ou encore sous un téléviseur comme une alternative aux barres de son.

Audioengine B2 une enceinte à poser sur une table, un meuble ou un bureau

Sa réception audio par une liaison sans fil Bluetooth pré-destine l’Audioengine B2 comme l’enceinte HiFi d’un ordinateur portable, d’un téléphone, d’une tablette tactile ou des tout derniers téléviseurs connectés. Son entrée analogique mini-jack en fera aussi un excellent compagnon pour un poste de radio monophonique, un baladeur MP3 ou encore un lecteur de CD.

La sobriété et la précision du design Audioengine

Audioengine B2, enceinte avec un coffret bois et un habillage en 3 coloris de placage de bois
Finition clair : ZebraWood

Dès la sortie de son traditionnel sac de velours, l’Audioengine B2 affiche ses prétentions : “Je suis une petite enceinte pour la HiFi”. Bâtie autour d’un assemblage précis de bois MDF, son poids affirme sa volonté d’avoir du coffre. Comme à son habitude Audioengine propose un bel objet à la finition parfaite. Le placage en bois véritable est du plus bel effet, disponible dans trois essences : ZebaWood (marron clair), Walnut (marron foncé) et noir. Les assemblages et les découpes sont précis.

Finition bois, haut-parleur en Kevlar et tweeter en soie
Finition foncée : Walnut

Nouveauté chez la marque américaine, la présence d’une grille transonore amovible et aimantée. Celle-ci est confectionnée d’un tissu synthétique. Les haut-parleurs apparents des enceintes A2+ et A5+ contribuent à leur design vintage, désormais vous avez le choix : les montrer ou les masquer. Personnellement j’aime exposer les membranes de Kevlar et de soie proposées par les acousticiens d’Audioengine. Quoi qu’il en soit la fixation par de puissants aimants est parfaite et offre justement la possibilité de retirer le cache à loisirs.

Audioengine B2 sans la grille et avec la grille - un retrait facile grâce aux aimants
Finition noire

En façade – sans le cache de tissu ou avec – l’enceinte Audioengine B2 offre la plus grande sobriété : aucun bouton et aucun voyant. J’adore ce minimalisme et cette discrétion de fonctionnement. De toute manière avec une source numérique : smartphone, tablette ou ordinateur, le contrôle du volume se réalise directement sur l’appareil.

La conception acoustique : bois, kevlar et soie

L’Audioengine B2 est une version monobloc de la paire d’enceintes A2+. Nous retrouvons les mêmes haut parleurs pour ce modèle 2 voies. Ils en reprennent exactement les dimensions : un 7 cm de diamètre en membrane Kevlar tressé pour le grave-médium et un 1,9 cm de diamètre pour le dôme de soie du tweeter. Le tout alimenté par l’amplification des A2+ : un modèle de classe AB d’une puissance de 2 x 15 Watts RMS. Pour finir  ce “copier-coller” nous retrouvons les évents frontaux pour apporter le petit surplus de grave. A noter les positions extérieurs des tweeters pour élargir au maximum l’image stéréo.

Si vous aimez les Audioengine A2+ – leur finition et leur rendu sonore – ici vous êtes en terrain connu. Audioengine a repris tout ce qui fait le succès de ses petites enceintes actives.

La connectique audio : analogique en mini-jack et numérique en Bluetooth apt-X

Si le constructeur Audioengine a repris les caractéristiques audio de ses précédents modèles, je suis déçu de voir disparaitre la seconde entrée audio analogique. Adieu les traditionnelles entrées stéréo RCA de la marque, il faudra se contenter d’une seule entrée analogique au format mini-jack. Bien dommage car il est très pratique de laisser connecter deux sources audio sur les modèles A2+ et A5+.

Audioengine - face arrière avec les connectiques : entrée anlogique mini-jack, appairage Bluetooth et l'antenne pour la liaison sans fil

Coté liaison numérique et sa conversion numérique-analogique, le DAC USB intégré des A2+ laisse la place à un DAC Texas Instrument Burr Brown 24 bits / 96 kHz accessible uniquement en réception sans fil Bluetooth 4.0 en codec A2DP, AVRCP et aptX.

A l’arrière, vous noterez un bouton On/Off, un réglage de volume par potentiomètre, un petit bouton pour l’association avec une source audio Bluetooth et une antenne pour cette réception sans fil – orientable à 360 ° sur le plan vertical et amovible.

A l’écoute : un rendu sonore précis et suffisamment large

Ces caractéristiques techniques sur le papier et ces similitudes avec les A2+ de la marque laissent présager une très bonne enceinte monobloc stéréo.

Un DAC HD 24 bits / 96 kHz pour de la qualité CD

Présentée comme une enceinte Haute Définition 24 bits par son constructeur à la presse, il est important de préciser cette annonce marketing. Seulement le DAC adressé par la liaison Bluetooth est de cette nature. Hors la liaison “bleu” même en mode aptX n’offre “qu’une qualité CD 16 bits / 44 kHz” à votre liaison sans fil, elle vous assure surtout la non-compression du signal audio transmis. La présence d’un DAC de qualité supérieure HD dans l’enceinte B2 est seulement la garantie d’un décodage de votre signal audio dans les meilleures conditions. A lire la fiche technique d’Audioengine, il vous en offre même le upsampling !

Comme je le regrettais lors de la revue des connectiques, l’entrée numérique USB des A2+ n’est pas présente donc ne comptons pas exploiter ce fameux DAC 24 / 96 directement. Il reste impossible de transmettre un flux audio HD à cette enceinte. De toute manière compte tenu de la taille de cette petite enceinte monobloc et de ses caractéristiques sonores avec une réponse sur les fréquences 65Hz à 22kHz, nous sommes sur la production d’une musique de qualité CD et c’est déjà très bien !

Mes impressions d’écoute

Naturellement mes premières écoutes se sont réalisées en mode Bluetooth depuis mon iPhone 6. Chez Apple il me faut oublier le mode aptX du Bluetooth et me contenter du mode standard A2DP. L’appairage Bluetooth se réalise en quelques secondes. L’enceinte est alors prête à jouer tous mes fichiers audio contenus dans la mémoire de mon téléphone ou les flux de mes services de streaming audio et vidéo : Deezer, Spotify, Qobuz, Spotify, Webradio, Dailymotion ou Youtube, etc.

Dès les premiers instants de l’écoute, l’Audioengine B2 rassure et propose la signature musicale de son constructeur : un son propre, précis et équilibré. J’aime chez Audioengine la neutralité de leur rendu sonore. Leurs enceintes sont de vraies enceintes universelles. Elles se prêtent aussi bien aux rendus musicaux du classique, du jazz ou encore d’un morceau de pop. En montant le volume sonore, l’enceinte a du coffre : sa puissance de 2 x 15 W est maitrisée. Le son ne sature pas, la scène sonore suffisamment large pour un modèle monobloc et le message précis.

Sur le morceau The Curse d’Agnès Obel le rendu sonore est équilibré pour une enceinte de petite taille : la voix de la chanteuse est  mis en avant, les instruments de musique se démarquent, tout en se positionnant correctement dans l’espace. Comparé à la Play:3 de Sonos, j’entends nettement mieux vibrer les cordes du violoncelle par exemple. L’audioengine B2 propose un son naturel et une image stéréo satisfaisante. Compte tenu de sa taille, la meilleure écoute stéréo se réalisera à proximité de l’enceinte.

Un seul petit reproche : avec sa conception massive et son poids assez conséquent – près de 5 kg sur la balance je m’attendais à un grave plus présent. Sur “Royal” de Lorde, si les basses sont présentes avec de l’impact, de la nuance, ils leur manquent un petit plus de la profondeur … celui des enceintes A5+ par exemple. Oui mais voilà en HiFi il n’y a pas de magie, il faut de la taille et du volume, l’enceinte B2 en manque un peu. Elle reste dans sa catégorie toutefois une excellente enceinte équilibré avec un medium et des aigües très agréables. Ma demande pour les graves correspond davantage à une hypothétique grande sœur, une B5 cousine des excellentes A5+. Peut-être dans les mois à venir ?

La réception Bluetooth est fiable et présente une bonne sensibilité. L’antenne est obligatoire pour dépasser les 5 m de portée, elle apporte un gain significatif de portée jusqu’à 12 mètres lors de mes tests. Sa position verticale n’est d’ailleurs pas obligatoire pour maintenir les performances de la liaison sans fil, inclinée horizontalement, c’est parfait et nettement plus esthétique.

Est-ce que le mode Bluetooth aptX apporterait un surplus de détails et une meilleure profondeur ? Je n’en suis pas sûr. Mon écoute comparative entre la sortie filaire mini-jack de mon iPhone 6 et la liaison sans fil Bluetooth n’apporte aucun gain significatif. Pour aller plus loin j’ai poussé la comparaison avec le DAC SOtM mBPs-2ds branché sur l’entrée analogique. Si sur des morceaux musicaux en HD 24/96 de légères nuances apparaissent comparées à leur version CD sur ce même convertisseur. L’enceinte Audioengine B2 affiche clairement les limites de son gabarit. Le mode Bluetooth aptX n’apportera certainement pas un saut qualitatif important. Je laisse mes lecteurs équipés de d’un smartphone ou d’un baladdeur HiFi aptX me faire un retour. A noter une fonction très agréable : l’enceinte commute de son entrée analogique à sa liaison sans fil automatiquement, très pratique comme toujours chez Audioengine.

Une alternative à une barre de son et l’imposant caisson de basses

En mode TV  – c’est à dire placée sous un téléviseur – elle propose des voix claires et s’exprime dynamiquement lors de l’entrée en action de la bande son d’un film. Elle saura être une alternative intéressante à une barre de son pour un encombrement réduit avec à peine 10 cm de haut et seulement 31 cm de large, et surtout suffisamment de coffre pour vous éviter un caisson de basses. Elle offre un rendu sonore incomparable aux tristes et aplatis haut-parleurs de nos écrans plats. L’Audioengine B2 propose une image sonore suffisamment large pour les écrans de taille moyennes. C’est une bonne surprise dans cette utilisation et renforce son coté universel, une solution à étudier pour votre téléviseur !

Conclusion – une petite enceinte Bluetooth pour une écoute HiFi

Audioengine présente une gamme très restreinte d’enceintes actives mais je la trouve tout simplement fantastique dans son rendu sonore au regard des encombrements et des prix affichés pour ses 3 modèles A2+, A5+ et maintenant B2. Les paires stéréo A2+ et A5+ proposent ce qu’il y a de mieux en enceintes amplifiées pour un ordinateur ou une mini-chaine HiFi : du détail, une image stéréo large, précise et de la neutralité. La troisième et nouvelle enceinte B2 apporte une déclinaison compacte et monobloc très réussie. Comparée à des enceintes de taille similaire : Sonos Play:3 ou Cambridge Minx Air 100, l’Audioengine B2 remporte ma préférence avec une image stéréo plus large, plus précise et plus naturelle. Sa puissance sonore est suffisante et maitrisée pour équiper une cuisine, un bureau ou une chambre. Sa conception bois la place dans le monde des enceintes traditionnelles HiFi, un qualificatif justifié au regard d’un très bon rapport qualité/prix.

J’ai aimé

  • Un rendu sonore équilibré : de la nuance et des médiums-aigu.
  • Une image stéréo assez large pour une enceinte monobloc.
  • Un design réussi avec de beaux matériaux.
  • Le cache tissu aimanté.
  • La portée du Bluetooth jusqu’à 12 m.
  • La commutation automatique entre l’entrée analogique et la liaison numérique sans fil Bluetooth.

J’aurais aimé

  • Des basses plus profondes, mais est-ce possible avec un si petit gabarit ?
  • Une deuxième entrée analogique au format RCA.
  • Une version laquée blanc comme sur les modèles A2+ et A5+.
  • Idéalement une entrée numérique au format USB pour adresser directement le DAC 24 Bits 96 kHz
La Boutique d'Eric - multimédia - multiroom à Lyon
Lire la fiche technique et test sur la boutique
Audioengine B2 : enceinte Bluetooth pour la cuisine ou le bureau
Achetez sur La Boutique d'Eric
imprimer cet article

author-avatar

Fondateur et dirigeant de Dipiom Media et La Boutique d'Eric Spécialiste en multimedia pour la maison : serveur audio-vidéo pour la HiFi et le home cinéma. Installation multiroom audio-vidéo

1 Commentaire à "Audioengine B2 : test d’une enceinte monobloc stéréo, avec amplificateur 2 x 15 W et liaison sans fil Bluetooth"

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée