Audioengine A2+ : test des enceintes multimédia avec DAC et amplificateur intégrés

Test Audioengine A2+ Enceinte active avec dac audio USB

Audioengine est ma marque favorite d’enceintes actives. Ce domaine se découpe en 3 grandes catégories : les premiers prix à coque en plastique, les enceintes de monitoring des studios d’enregistrement et les enceintes HiFi. Le constructeurs américains place ses modèles A2+ et A5+ dans cette dernière avec un excellent rapport  encombrement / prix / musicalité. Pour ne rien gâcher le design est très agréable avec deux finitions : noir mat ou blanc laqué et leurs haut-parleurs visibles. En ce début d’année le modèle Audioengine A2 évolue vers le modèle A2+ avec quelques nouveautés pour les rendre encore plus universelles comme l’intégration d’un DAC USB pour votre ordinateur. Je vous propose le test de cette nouvelle version pour s’assurer de leur – toujours – excellente qualité musicale.

L’enceinte multimédia de votre ordinateur

Quand on me demande un conseil pour une paire d’enceintes pour un ordinateur, je n’hésite pas une seconde : une paire d’enceintes actives Audioengine A2. Elles répondent parfaitement à mon cahier des charges d’une enceinte multimédia :

  • Faible encombrement pour prendre place sur mon bureau.
  • Design sobre : vu qu’elles se retrouvent sous mes yeux, autant qu’elles soient jolies non ?
  • Bien évidement un rendu musical optimal en tout circonstance : web radios, musiques depuis Qobuz, bande son d’une vidéo YouTube ou encore pour une partie de jeu vidéo.
  • Présence de suffisamment de basses sans aucun caisson additionnel : je déteste tout simplement les kits d’enceintes multimédia 2.1 : vous vous retrouvez avec un méli-mélo de fils sous/sur le bureau entre le PC, le caisson et les enceintes. Ces ensembles ont une musicalité est catastrophique, tout le grave est sous le bureau avec le caisson, oublions la scène sonore !
  • Pas de plastique moche aux désagréables vibrations sur tout le bureau dès lors que je pousse le son. Je préfère le bois.
  • Si possible un socle pour les orienter vers mes oreilles. Car à priori je ne travaille pas couché sur mon bureau et ni avec 5 m de recul.

Audioengine A2+ en coloris noir

Quelques nouveautés pour les rendre encore plus universelles

Le modèle A2+ est d’un aspect et de dimensions strictement identiques à son prédécesseur. L’évolution se situe sur la connectique et l’électronique embarqué. Qu’apporte cette nouvelle version vis à vis des excellentes A2 ?

Toujours une qualité musicale incroyable pour leur taille

Entrées et sorties audio, le potentiomètre de réglage du volume et le bornier à vis

Déjà dans un 1er temps Audioengine n’a pas touché à la qualité musicale de ses enceintes. Parfois avec les constructeurs je me méfie, ils ont un best seller et patatras le nouveau modèle est moins bien. Ici tout va bien, elles sont toujours aussi plaisantes à l’écoute, voir même bluffante pour leur taille. Ce sont des enceintes très compactes : moins de 16 cm de haut pour 10 cm de large sur 13 de profondeur. Une fois une source numérique ou analogique connectée, leur taille se fait vite oubliée. L’amplification de 2 x 30 W remplit bien la pièce, la scène sonore est large et le rendu sonore dynamique. Le potentiomètre permet de régler finement la puissance sonore. A très faible volume elles permettent de travailler en musique, les détails restent présents. Pour vous détendre, faites reculer votre chaise de bureau et pousser le volume sonore. Le rendu sonore reste maîtrisé, elles ne saturent pas, le caisson de bois ne vibre pas. Les voix sont naturelles et ces petites enceintes me surprennent quand elles jouent une contrebasse avec autant de grave et de présence. Ici les basses sont naturelles : pas de caisson additionnel et pas d’électronique pour faire illusion.

A la maison, depuis plusieurs années le modèle A2 trône de part et d’autre du téléviseur. Petites elles sont discrètes dans leur robe noir mat noir et notre écran TV plat retrouve enfin de la profondeur sonore !

Un design réussi

De même Audioengine n’a pas cédé aux sirènes de la réduction des coûts de fabrication : elles sont toujours aussi belles avec un beau caisson en bois, aux finitions fait-main en noir mat ou blanc laqué. Pour être franc je ne suis pas allé voir dans leur usine si vraiment elles sont poncées à la main mais pour en voir déballé plus d’une douzaine de ces enceintes, chaque exemplaire affiche zéro défaut dans les finitions, c’est nickel. Ces A2+ affichent fièrement leur tweeter de soie et le cône Kevlar du woofer, parfaitement ajustés dans leur caisson.

Enceinte Audioengine A2+ en coloris laqué blanc

Plusieurs entrées audio et même une sortie

Autre raison du succès de ces enceintes : plusieurs prises audio. Déjà contrairement à beaucoup d’enceintes multimédia, chez Audioengine se sont des prises et pas un câble mini-jack soudé. Je vous invite à regarder à l’arrière de cette version A2+ :

Face arrière des enceintes

  • Toujours une entrée audio analogique au format RCA.
  • Toujours une seconde entrée audio analogique au format mini-jack 3,5 mm.
  • Avec pour nouveauté une troisième entrée audio numérique USB pour le DAC intégré
  • Et cette fois-ci en complément une sortie audio analogique RCA.
  • Vous remarquerez le généreux potentiomètre pour régler le volume sonore et la marche/arrêt : simple et efficace, rien à voir avec des boutons tactiles pénibles à utiliser.

Ainsi l’Audioengine A2+ devient encore plus universelle et pratique. Dans une toute petite enceinte nous avons donc 3 entrées audio et une 1 sortie. Un joli score pour répondre à tous les besoins :

  • Brancher votre ordinateur directement en USB.
  • Brancher un smartphone ou une tablette en mini-jack.
  • Brancher un téléviseur, un lecteur DVD ou une console de jeux en RCA.
  • Brancher une seconde paire d’enceintes ou un émetteur sans fil W3 sur la sortie RCA.

Très pratique les 3 appareils peuvent rester branchés en simultané, il n’est même pas nécessaire de commuter d’une entrée à l’autre, les 3 entrées audio restent actives en même temps. Nous éviterons juste de lancer les 3 sources au même moment.

Parmi les nouveautés, nous évoquerons la plus importante avec l’intégration d’un DAC car qui dit entrée numérique USB dit conversion du signal numérique en analogique pour l’amplificateur de puissance. Je reviendrais sur ce DAC audio intégré.

Pour finir avec les évolutions de version « ”+”, nous noterons un pas de vis sous l’enceinte pour une fixation murale ou sur pied, un verrouillage du connecteur d’alimentation anti-arrachement et un mode veille automatique.

Le DAC USB intégré

La grande nouveauté de cette déclinaison A2+ est donc l’intégration d’un DAC audio dans l’enceinte active. Pour rappel, le principe des Audioengine : l’enceinte gauche contient un amplificateur de puissance avec toutes les connectiques et l’enceinte droite est passive. La liaison entre les deux enceintes se réalise par un câble HiFi parfaitement fixé par des borniers à vis.

Quel est l’intérêt de ce DAC intégré ?

Il vous permet donc de brancher la paire d’enceintes A2+ directement en USB sur votre ordinateur. Dès lors ce n’est plus la carte son de votre ordinateur qui assure le traitement du signal sonore mais le convertisseur de l’enceinte. Aujourd’hui nous utilisons majoritairement des ordinateurs portables et les performances de la carte son ne sont pas la préoccupation des fabricants. Ici vous retrouvez un composant audio digne de ce nom, signé Texas Instrument / Burr Brown.

Une installation automatique sous Windows ou MacOS

Une fois branché l’enceinte active sur votre ordinateur par le câble USB fourni, votre système Windows ou MacOS détecte le DAC USB, installe automatiquement une nouvelle carte son lors de la 1ère utilisation et c’est immédiatement opérationnel.

Installation automatique sous Windows

1 – Détection automatique d’une nouvelle carte son / DAC sur le port USB de votre ordinateur

 

Installation automatique sous Windows

2 – Installation automatique du pilote sous Windows pour le DAC audio Audioengine A2+

 

Sélection du DAC Audio USB Audioengine comme carte son par défaut

3 – Rendez vous dans la le panneau de configuration « son » de Windows et désignez alors le DAC audio USB Audioengine A2+ comme la nouvelle carte son pour votre ordinateur.

 

Cahnger de carte son rapidement sous Windows depuis la barre des tâches

4 – Pour changez rapidement de carte son : désigner le DAC comme carte audio par défaut ou revenir à la sortie casque de votre ordinateur, rendez-vous sur l’icône haut-parleur de la barre des tâches [1], clic droite de la souris puis « Périphériques de lecture » [2], vous accédez au panneau ci-dessus [3]

 

Un rendu musical plus détaillé

A l’écoute ce DAC apporte un son plus propre comparé à la carte son de mon portable DELL. Lors de mes écoutes le rendu sonore gagne en détail et profondeur, la scène sonore est plus précise et détaillé. Bien sûr,  avec de si petites enceintes l’apport qualitatif d’un DAC n’est pas aussi marqué que sur les modèles A5+ avec le DAC D1 de la marque (lire mon test)

Ce branchement par USB apporte surtout un confort : les enceintes disposent toujours de deux autres entrées audio analogiques et la prise casque de mon PC reste disponible pour mon micro-casque sous Skype.

Audioengine mentionne que cette entrée USB offre un DAC externe à mon iPhone ou mon iPad via un adaptateur USB photo. Je n’ai malheureusement pas cette énième accessoire Apple pour réaliser ce test.

Un emballage soigné et tous les câbles

Comme à son habitude Audioengine fourni tous les câbles nécessaires : USB, audio mini-jack, audio HiFi pour relier les enceintes (environ 2 m) et le bloc d’alimentation. Tout cela joliment emballé dans 4 sacs de velours, y compris les deux enceintes. L’emballage carton et sa poignée supérieure vous permettent de les transporter ainsi soigneusement et facilement.

Les accessoires fournies

Conclusion de ce test

Audioengine signe une nouvelle version réussie de sa petite enceinte A2+. L’augmentation du prix de 50 € sur l’ancien modèle est justifiée par le DAC audio intégré. Je regrette l’absence d’une sortie casque et ainsi profiter du DAC intégré pour ce mode d’écoute. Le DAC D1 de la marque propose cette sortie. En effet si nous branchons un équipement sur la sortie audio, les enceintes continuent à produire du son. Cette sortie audio est donc utilisable uniquement pour servir une seconde paire d’enceintes ou un émetteur sans fil pour une seconde pièce de la maison.

D’un point de vue marketing, cette désignation “+” risque de créer une confusion avec les A5+ et leur prise USB présente au dos. Ce grand modèle n’inclut aucun DAC audio USB, ce connecteur est une prise d’alimentation électrique. Pour résumer la gamme d’enceintes actives chez Audioengine :

J’ai aimé

  • Un excellent rendu sonore pour une si petite enceinte : une scène sonore ample et des basses présentes et maîtrisées.
  • Un intégré complet : DAC par entrée numérique USB , amplificateur de puissance de 2×30 Watts, 3 entrées et 1 sortie analogiques.
  • Un design réussi.

J’aurais aimé

  • Une prise casque en sortie.
  • Une entrée numérique optique aurait été parfaite pour profiter du DAC avec un téléviseur ou une console de jeux.
  • De nouveaux socles un peu moins cheap, ils sont toujours en plastique.
La Boutique d'Eric - multimédia - multiroom à Lyon
Lire la fiche technique et test sur la boutique
acheter-promotion-reduction-prix-audioengine-a2
Achetez sur La Boutique d'Eric
imprimer cet article

3 Commentaires à "Audioengine A2+ : test des enceintes multimédia avec DAC et amplificateur intégrés"

Ajouter un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée